Archives mensuelles : juillet 2016

Un travail de fourmi. L’association Regards citoyens a publié, mardi 17 mars, sur son site internet, une liste gigantesque qui recense la quasi-intégralité des quelque 2,5 millions de cadeaux offerts par les laboratoires aux professionnels de santé entre janvier 2012 et juin 2014, dont le montant total est évalué à plus de 245 millions d’euros. Depuis 2013, ces avantages en nature et en espèces sont recensés sur le site gouvernemental Transparence-Santé, dès que le montant atteint au minimum 10 euros. Mais la base est difficile à utiliser, et comporte des lacunes. Des limites qui ont poussé l’association à se plonger plus en profondeur dans les données disponibles. « Nous n’émettons pas de jugement moral. Mais nous savons que la gestion de ces liens d’intérêt peut mener à des conflits d’intérêt, explique Tangui Morlier, membre du conseil d’administration de Regards citoyens, contacté par francetv info. Si l’industrie pharmaceutique dépense autant d’argent, c’est qu’elle y trouve son compte. On ne dépense pas 250 millions d’euros comme ça. » 1Novartis, labo le plus généreux avec les professionnels Les grandes marques pharmaceutiques consacrent des sommes importantes pour fournir des avantages aux médecins. Le trio de tête est composé des entreprises Novartis Pharma, Servier et GlaxoSmithKline, qui ont dépensé chacune plus de 10 millions d’euros en deux ans et demi. L’étude porte au total sur 895 laboratoires. Les contrats passés entre les laboratoires et les pharmaciens sont rendus publics, mais leur montant n’est pas disponible depuis une circulaire signée par la ministre Marisol Touraine. L’association Regards citoyens dénonce « le lobbying de l’industrie pharmaceutique » et déplore la « piètre qualité » du site gouvernemental Transparence-Santé, dont les lacunes rendent fastidieuses les recherches. 2Hospitalités et transports, des cadeaux plébiscités Voici donc la répartition des 245 millions d’euros de cadeaux offerts entre janvier 2012 et juin 2014. Le quart de cette somme est classé sous le terme d’hospitalités. « Parfois, les laboratoires déclarent un billet d’avion et un repas, ou alors un congrès et un repas, etc. Nous avons regroupé ces combinaisons de dépenses dans cette catégorie », explique Tangui Morlier. 3Les médecins captent l’essentiel de ces cadeaux Les laboratoires chouchoutent en priorité les médecins, qui captent plus de 80% du montant des cadeaux. Suivent les associations de professionnels de la santé (4%), les pharmaciens (4%), les infirmiers (4%) et les fondations (3%). 4Un chirurgien honoré à hauteur de 82 000 euros Ce poids important des médecins se retrouve dans la liste des principaux bénéficiaires de cadeaux. Au grand dam de Regards citoyens, cette liste ne livre toutefois pas de nom, à la demande de la Cnil. En tête du classement, un chirurgien a ainsi bénéficié de plus de 82 000 euros de cadeaux sur la période, grâce à huit contrats noués avec l’industrie pharmaceutique. Cinq autres professionnels ont touché plus de 70 000 euros d’attentions. Mais faute de nom, « il est difficile d’enquêter sur eux », regrette Tangui Morlier. « Ce qui est étrange, c’est que les autorités encouragent la diffusion de leur identité quand il faut remplir le répertoire partagé des professionnels de santé, mais qu’elles la cachent quand il faut évoquer les liens avec les laboratoires. » L’ensemble des données sont disponibles en OpenData à cette adresse.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Bataclan : La commission d’enquête confirme que des actes barbares ont eu lieu à l’intérieur du Bataclan : décapitations, éviscérations, énucléations. Blackout des médias sur ces actes ignobles Juil 17, 201614 Bataclan : La commission d’enquête confirme que des actes barbares ont eu lieu à l’intérieur du Bataclan : décapitations, éviscérations, énucléations. Blackout des médias sur ces actes ignobles Share Tweet – Comme nous le révélions le 14 juillet, la commission d’enquête parlementaire sur les attentats du 13 novembre, présidée par Georges Fenech, a publié son rapport qui fait état d’actes de barbarie immondes perpétrés par les islamistes à l’intérieur du Bataclan. Pas un média français n’en a parlé ! Le blackout sur ces actes ignobles semble avoir été ordonné par l’Elysée au nom du « padamalgame »… Durant l’attentat du Bataclan qui a fait 89 victimes, sur les 130 victimes de la capitale, des scènes de torture d’une barbarie inimaginable ont été perpétrées par les terroristes islamistes: décapitations, yeux et testicules arrachés, viols… Les victimes ont également été éventrées ou décapitées et ont eu, pour certaines, les yeux crevés. Les djihadistes ont filmé les tortures. Voici des extraits du rapport du député Georges Fenech, président de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats, publié sur le site de l’Assemblée nationale le 5 juillet dernier rien de plus officiel donc: M. le président Georges Fenech. Pour l’information de la commission d’enquête, monsieur P. T., pouvez-vous nous dire comment vous avez appris qu’il y avait eu des actes de barbarie à l’intérieur du Bataclan : décapitations, éviscérations, énucléations… ? M. T. P. Après l’assaut, nous étions avec des collègues au niveau du passage Saint-Pierre-Amelot lorsque j’ai vu sortir un enquêteur en pleurs qui est allé vomir. Il nous a dit ce qu’il avait vu. Je ne connaissais pas ce collègue, mais il avait été tellement choqué que c’est sorti naturellement. M. Alain Marsaud. Les actes de tortures se sont passés au deuxième étage ? M. T. P. Je pense, car je suis entré au niveau du rez-de-chaussée où il n’y avait rien de tel, seulement des personnes touchées par des balles. M. le président Georges Fenech. Je crois que certaines choses n’ont jamais été dites. Je pense que l’on pourrait peut-être, à ce stade, éclaircir les choses. M. T. P. Des corps n’ont pas été présentés aux familles parce qu’il y a eu des gens décapités, des gens égorgés, des gens qui ont été éviscérés. Il y a des femmes qui ont pris des coups de couteau au niveau des appareils génitaux. M. le président Georges Fenech. Tout cela aurait été filmé en vidéo pour DAECH ! M. T. P. Il me semble. Les victimes en ont parlé. M. le rapporteur. Ces actes ont été commis par les deux survivants. M. Pierre Lellouche. Les exactions sur les gens se sont déroulées à quel endroit ? M. T. P. À l’étage. M. Pierre Lellouche. Cela se passe après que l’individu que vous avez blessé est remonté ? M. T. P. Je pense même que ça s’est produit avant, mais ce n’est que mon avis personnel. Pendant que nous fixions un terroriste à la porte de secours, un autre faisait toutes ces choses ignobles à l’étage. M. Pierre Lellouche. La vidéo est partie ? M. le président Georges Fenech. Je crois savoir que des vidéos sont parties. M. Pierre Lellouche. On peut le savoir si l’on a récupéré les portables des victimes. On les a ? M. T. P. Ils se sont fait exploser. Il y a eu des personnes décapitées, égorgées, éviscérées. Il y a eu des mimiques d’actes sexuels sur des femmes et des coups de couteau au niveau des appareils génitaux. Si je ne me trompe pas, les yeux de certaines personnes ont été arrachés. M. le rapporteur. Les terroristes du Bataclan ont-ils commis des décapitations ou des mutilations ? Des décès se sont-ils produits autrement que par fusillade ou explosion ? Nous sommes saisis d’informations contradictoires — dont certaines nous ont été communiquées lors de nos auditions — qu’il faut éclaircir. A l’institut médico-légal de Paris, on m’a dit… qu’on avait coupé les testicules [de mon fils], qu’on les lui avait mis dans la bouche, et qu’il avait été éventré. M. le président Georges Fenech. En effet, la commission est troublée par ces informations, qui n’ont filtré nulle part. Ainsi, le père de l’une des victimes m’a adressé la copie d’une lettre qu’il a transmise au juge d’instruction, que je cite en résumant : « Sur les causes de la mort de mon fils A., à l’institut médico-légal de Paris, on m’a dit, et ce avec des réserves compte tenu du choc que cela représentait pour moi à cet instant-là, qu’on lui avait coupé les testicules, qu’on les lui avait mis dans la bouche, et qu’il avait été éventré. Lorsque je l’ai vu derrière une vitre, allongé sur une table, un linceul blanc le recouvrant jusqu’au cou, une psychologue m’accompagnait. Cette dernière m’a dit : ‟La seule partie montrable de votre fils est son profil gauche. » J’ai constaté qu’il n’avait plus d’œil droit. J’en ai fait la remarque ; il m’a été répondu qu’ils lui avaient crevé l’œil et enfoncé la face droite de son visage, d’où des hématomes très importants que nous avons pu tous constater lors de sa mise en bière. » Ces témoignages ont été publiés dans les médias anglophones comme Washington Times, Fox News, Daily Mail. En revanche les médias français, aux « ordres » du gouvernement ont totalement occulté ces actes barbares. Seul Le Parisien en bon élève c’est fendu d’un article pour nier les faits… Chacun jugera de l’objectivité des médias français. © Christian De Lablatinière pour Europe Israël News

Publié dans Le Bataclan /ce que les médias français ne nous disent pas..., Non classé | Laisser un commentaire

Le voile, un symbole de 3.000 ans de machisme religieux. Par Mohamed Kacimi Publié le 28 Juin 2016 Le voile est commun aux trois religions monothéistes. Regard d’un écrivain algérien sur un signe religieux qui, selon lui, est un marqueur de soumission de la femme à l’homme. femme à l’homme. Depuis des années, tout le monde parle du voile, de plus en plus de personnes portent le voile, pas seulement à Bamako ou au Caire, mais aussi à Londres, Paris ou New York. Symbole religieux ou signe religieux? Que signifie ce carré de tissus qui met la planète en émoi? Intrigué par autant de questions, j’ai décidé de consacrer quelques semaines de mes vacances à compulser les livres d’histoire religieuse pour remonter aux racines du signe, pour ne pas dire du mal. Et là, en remontant au plus loin des traces écrites des civilisations antiques, en fouillant dans les annales des histoires sumériennes, j’ai découvert avec stupéfaction que le voile découle à l’origine d’une illusion optique. En effet, une croyance sémitique très ancienne attestée en Mésopotamie, considérait la chevelure de la femme comme le reflet de la toison pubienne! «Les prostituées ne seront pas voilées» Donc, il a fallu très tôt lui couvrir la tête, afin de lui occulter le sexe! Cette croyance était si répandue dans les pays d’Orient, notamment en Mésopotamie, qu’elle a fini par avoir force de loi. Aussi, le port du voile est-il rendu obligatoire dès le XIIe siècle avant J.-C. par le roi d’Assyrie, Teglat Phalazar Ier: «Les femmes mariées n’auront pas leur tête découverte. Les prostituées ne seront pas voilées.» C’était dix-sept siècles avant Mahomet et cela se passait en Assyrie, l’Irak d’aujourd’hui. Dans la Bible hébraïque, on ne trouve aucune trace de cette coutume, cependant la tradition juive a longtemps considéré qu’une femme devait se couvrir les cheveux en signe de modestie devant les hommes. Le voile comme instrument de ségrégation pour l’Eglise Il faudra attendre l’avènement du christianisme pour que le voile devienne une obligation théologique, un préalable à la relation entre la femme et Dieu. C’est saint Paul qui, le premier, a imposé le voile aux femmes en avançant des arguments strictement religieux. Dans l’épître aux Corinthiens, il écrit: «Toute femme qui prie ou parle sous l’inspiration de Dieu sans voile sur la tête, commet une faute identique, comme si elle avait la tête rasée. Si donc une femme ne porte pas de voile, qu’elle se tonde; ou plutôt, qu’elle mette un voile, puisque c’est une faute pour une femme d’avoir les cheveux tondus ou rasés.» Et plus loin: «L’homme, lui, ne doit pas se voiler la tête: il est l’image et la gloire de Dieu, mais la femme est la gloire de l’homme. Car ce n’est pas l’homme qui a été tiré de la femme, mais la femme de l’homme, et l’homme n’a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l’homme. Voilà pourquoi la femme doit porter sur la tête la marque de sa dépendance.» L’Eglise s’en servira à l’égard des femmes, pour les considérer comme des créatures inférieures par nature et selon le droit. On voit qu’à l’origine, le voile est utilisé comme un instrument de ségrégation qui fait de la femme un être inférieur, non seulement vis-à-vis de l’homme mais aussi de Dieu. Il est intéressant de noter que ce passage des Corinthiens est repris aujourd’hui par la plupart des sites islamistes qui font l’apologie du foulard. Et dans l’islam? Sept siècles plus tard naît l’islam. Le Coran consacre au voile ces passages: «Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur étoffe sur leurs poitrines.» Coran (24: 31) Enfin dans la sourate 33, Al-Ahzab (les Coalisés), au verset 59, il est dit: «Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles de grandes étoffes: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées.» Coran (33 : 59) Sans vouloir être aussi pointilliste que les orthodoxes, je ferai remarquer que nulle part dans ces sourates, il n’est fait explicitement mention de voile (hijab) recouvrant le visage, cachant les cheveux et encore moins tout le corps. Dans la première sourate, le Coran appelle simplement les croyantes à recouvrir leurs poitrines. La très sérieuse Encyclopédie de l’Islam (éd. Leyde) apporte cette explication: «Dans l’Arabie préislamique, une coutume tribale voulait que durant les batailles, les femmes montent en haut des dunes et montrent leurs poitrines à leurs époux guerriers pour exciter leur ardeur au combat et les inciter à revenir vivants afin de profiter de ces charmes.» Le verset en question aurait été inspiré au Prophète pour instaurer un nouvel ordre moral au sein des tribus. Quant au deuxième verset, il a fait l’objet de maintes lectures et controverses, la plus intéressante étant celle d’un grand imam qui, à l’âge d’or de Bagdad, au IXe siècle, en fit cette originale lecture: «Le Seigneur n’a recommandé le voile qu’aux femmes du Prophète, toute musulmane qui se voilerait le visage se ferait passer à tort pour la sienne et donc sera passible de 80 coups de fouet.» Le voile est resté depuis le signe distinctif des riches citadines et demeura inconnu dans les campagnes où les hommes ne songeaient pas à voiler les femmes en raison des travaux qu’ils leur confiaient. Un avant et après «Révolution iranienne de 1979» C’est la Révolution iranienne de 1979 qui entraîne la généralisation du voile. Le hijab, innovation sortie tout droit de la tête des tailleurs islamistes, a supplanté dans les pays du Maghreb le haïk traditionnel, un carré de tissu blanc. Bien sûr, ce sont là les signes d’une société arabo-musulmane en crise, sans projet, sans perspectives, soumise à des régimes totalitaires et qui n’a pour unique espace de respiration, d’utopie, que la religion. Pierre Bourdieu expliquait que dans l’Algérie coloniale, l’homme colonisé renvoyait sur la femme toute la violence subie de la part du colonisateur. Désormais, l’homme musulman renvoie sur la femme tout le chaos que lui fait subir la crise planétaire. Dans ces pays sans libertés, l’islamisme fonctionne comme une eschatologie. Il efface toutes les aspérités de la vie pour ne faire miroiter que les plaisirs de «son vaste paradis». L’islam à l’origine: une religion d’Etat et de conquête Ici se pose également la question de la place de l’islam chez l’Autre. Contrairement au judaïsme qui s’est forgé dans l’exil, au christianisme qui s’est inventé durant les persécutions, l’islam est venu au monde comme une religion d’Etat et une religion de conquête. Il n’a pas été souvent minoritaire et la place qu’il a accordée aux autres religions n’a pas été un exemple de tolérance. Et qu’on en finisse également avec cette parité des signes religieux. A Rome ou à Jérusalem, on ne lapide pas ceux qui ont oublié leur croix ou leur étoile de David, en revanche, de Téhéran à Khartoum, de Kaboul à Casablanca, chaque jour des femmes sont violées, vitriolées, assassinées, fouettées ou licenciées parce qu’elles ne se sont pas couvert le visage et le corps. Le hijab est l’effacement et l’abolition virtuels de la femme. Tous les écrits fondamentalistes l’affirment, «le voile est obligatoire car il doit cacher la aoura (parties du corps) de la femme». C’est-à-dire que tout son corps est perçu comme une partie honteuse. Le hijab joue la fonction que lui a assigné Paul, il y a deux mille ans: signifier à la femme en public qu’elle est un être inférieur, bonne à museler. Toute fille pubère est donc perçue comme une partie honteuse. Elle est éduquée pour se percevoir, depuis l’âge de 8 ans, comme un objet sexuel potentiel qui doit être dérobé aux yeux de la foule concupiscente. Derrière chaque voile, il y a trois mille ans de haine envers la femme qui nous regarde. Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

«l’Amérique ne conçoit le monde qu’à sa botte». Publié le 11 Juillet 2016 L’Amérique est le danger principal. Il n’est pas l’agneau de l’innocence, mais le cerbère. La Russie se fait encercler par l’Amerique et elle dit que c’est la Russie l’agresseur. Regardons une carte du monde, constatons les champs de batailles et comprenons… Lire la suite Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Brexit et la mauvaise foi insoutenable des médias français. Faire peur pour éviter un Frexit ! Par Gérard Brazon Publié le 4 Juillet 2016 Lorsque nous lisons les différents commentaires émis par les européistes, nous ne pouvons qu’être abasourdis par leur mauvaise foi et leurs explications pour donner un sens à l’échec de l’Union européenne. Car c’est bien d’un échec de cette Union qu’il s’agit. Une Union que les souverainistes désignent comme tatillonne, réglementaire et liberticide. La dernière décision en date étant d’interdire la pêche en eaux profondes sans même que les peuples, si ce n’est les parlements nationaux, aient été consultés. Que dire d’une pleine page dans l’europhile Figaro, pour expliquer aux lecteurs, pourquoi la Grande Bretagne qui contribue pour 11,34 milliards d’Euro à l’Union Européenne, et n’en reçoit que 6,98 milliards, ne sera pas tout à fait gagnante finalement. Pourquoi? Parce que Fabrice Nodé-Langlois du Figaro, extrapole, suppute la future politique de la Grande Bretagne qui sera suspendue au scénario de sortie, et au futur accord qui devra se faire entre Londres et ses anciens partenaires. Roulement de tambours, menaces sous entendues qui interdiraient à la Grande Bretagne peut-être, l’éventuel accès au Marché commun de cette Union. Qui peut imaginer sérieusement que l’Europe fera un blocus continental ? On sait ce qu’il en advint de celui de l’Empereur Napoléon 1er. Dans quel délire ce scénario pourrait-il se faire en 2016. À moins de croire, comme Jean Claude Juncker, celui qui a vu et entendu plusieurs dirigeants inquiets d’autres planètes qui nous observent ! Diable, si les extras terrestres s’en mêlent… De même, et sur le même registre, des menaces économiques seraient possibles sur des grands projets britanniques (TGV, EPR, Aéroport de Londres, etc.)! Que d’annonces dramatiques. Comme si les Britanniques allaient s’enfoncer dans une misère noire, et sombrer dans une famine à l’africaine. C’est en fait assez pitoyable. Tout cela ressemble fort à une communication intérieure visant à faire peur aux Français qui devraient être pétrifiés d’avance de quitter cette Europe en risquant de se retrouver en plein Moyen-âge avec famines, bûchers et sorcelleries. Nous sentons bien qu’aucune leçon n’a été tirée par les européistes de Bruxelles et qu’ils ne sont en rien, responsables ! C’est les vieux, les plus de 50 ans qui auraient donc mal votés en choisissant le Brexit, (80% de l’électorat votant). Ce sont les jeunes, les 18-24 ans qui eux, ont oublié de participer au vote (35% de votants). Ce qui se traduit par des manifestations de ces mêmes jeunes qui appellent à un nouveau référendum. Cocasse comme situation si l’on pense que ce sont des jeunes qui donnent des leçons à des vieux qui sont allés voter. C’est aussi une vision d’une démocratie pervertie par une jeunesse déculturée, apolitique qui dénonce un référendum le plus légal du monde, sous prétexte que la jeunesse « aurait » perdu. Curieuse démocratie qui consiste, à les entendre, qu’il faut revoter jusqu’à ce que le vote soit conforme. Que dire également sur la peur qui saisirait les « gens de l’Est » face au risque de racisme à leur encontre. Sur ces « citoyens » européens pris au piège du Brexit. Encore une fois, de quel pays parlons-nous. De la Gambie? Du Soudan, de la Turquie et pourquoi pas du Pakistan ? La Grande Bretagne est un grand pays civilisé et le considérer comme une terre dangereuse aux mains de britanniques racistes comme le fait la correspondante du Figaro Amandine Alexandre est tout simplement effarant de mauvaise foi. Je n’ai pas lu sous sa plume de remarques sur les quartiers de Londres qui ont été délimités et signalés comme zone régit par la charia par les islamistes. Une remarque sur une tribune signée par des plumes françaises célèbres qui appellent à un débat sur une nouvelle Europe: Une conférence pour une nouvelle construction européenne ! Tant mieux, mais… L’Europe de leurs rêves serait à vingt-sept, et elle devrait renégocier tous les traités pour aboutir à une Europe Confédérale appuyé sur un triptyque: la souveraineté, la prospérité et l’indépendance stratégique. Ces plumes et autres intellectuels signataires disent de facto, que la souveraineté c’est la démocratie. C’est faux ! Bien des pays sont souverains et ne sont pas, loin s’en faut démocratiques. Chine, Vietnam, Iran, Arabie, Soudan, etc. Les pays démocratiques se comptent sur les doigts de nos deux mains. La prospérité ne se décrète pas, sinon, pourquoi celle-ci n’est pas la norme partout et singulièrement en France. Certes, si des traités peuvent faciliter celle-ci, elle reste pour autant une affaire d’entrepreneurs et de décideurs. L’Indépendance stratégique est une formule magique. Ils osent d’ailleurs faire un parallèle avec l’idée du général De Gaulle sur l’Europe des Nations véritablement indépendantes sur tous les points, y compris sur la diplomatie et les forces armées. Mais poursuivons pour dire que cette indépendance ne peut se faire qu’au niveau d’un pays à travers ses choix stratégiques, basés sur ses frontières fiables et assurées. En aucun cas à travers une sorte de Schengen-bis amélioré ou, craché juré, je rends à travers un nouveau traité, les frontières des vingt-sept pays infranchissables aux marchandises sans surveillance, avec de justes taxations à l’entrée, et une augmentation ciblée sur des marchandises fabriquées avec le dumping social. Il faudrait pour cela et déjà, qu’au moins les vingt-sept soient d’équerres sur tous les plans au minimum. Autrement dit, ces « plumes » rêvent que tous les paramètres économiques et sociaux soient identiques entre la Pologne, la Slovénie, la France, l’Allemagne, la Grèce, etc. Je suis étonné de lire cette argumentation sous des plumes qui vont de Jacques Sapir, Jean Pierre Chevènement, Jean Michel Naulot, Natacha Polony et autres Michel Onfray pour ne citer que les plus connus. Je crains fort que tous, après d’âpres débats entre eux, et divers ajustements, ne se soient mis d’accord qu’a minima sur un texte sans saveur, sans relief et donc sans intérêt comme nous le dira l’avenir. Gérard Brazon (Liberté d’expression) Rédigé par Gérard Brazon

Trump a retourné sa veste!
Merci au CONGRES. Bravo !!!Encore beaucoup de morts et surtout bien montrer en gros plan à la TV. Lire la suite

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La France occupée: On n’a pas seulement livré mon corps, on a installé quelqu’un dans mon âme, on s’est assis sur mon coeur et j’entends quelqu’un qui parle à ma place. Et moi, dans la profondeur de la nuit, je faisais un pacte avec mes racines ! Mes racines qui ne sont pas dans la boue, dans le sang et dans la matière, mais dans la volonté de Quelqu’un, épousé par ma volonté tout entière. Paul Claudel De Gaulle, mon père . par Philipe De Gaulle.  » Si une communauté n’est pas acceptée, c’est qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quand elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous imposer ses moeurs ”.

La France occupée: On n’a pas seulement livré mon corps, on a installé quelqu’un dans mon âme, on s’est assis sur mon coeur et j’entends quelqu’un qui parle à ma place. Et moi, dans la profondeur de la nuit, je faisais un … Lire la suite

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Déclaration choquante d’un initié du domaine médical

 domaine médical 121743 vues23 juin 2016 28 commentaires Mensonges & ManipulationPetrus Lombard Un aveu choquant de l’éditeur de The Lancet, la revue médicale la plus estimée au monde, a été pratiquement ignoré par la grande presse et les médias dominants. … Lire la suite

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire