Quelques questions qu’un bon journaliste pourrait poser à Tariq Ramadan…

Publié le 14 novembre 2011 par Hamdane Ammar – Article du nº 225

J’ai suivi attentivement le débat qui s’est déroulé sur F3 durant l’émission « ce soir ou jamais » de Frédéric Taddeï, entre Mr Tariq Ramadan et Mr Alain Finkielkrault et pendant un moment j’ai rêvé.
J’ai découvert à mon corps défendant que le grand penseur Tariq, pendant cette émission, est un grand démocrate, un donneur de leçon au pays des lumières qui ferait pâlir de jalousie Voltaire… Tiens, je n’ai jamais pensé à cette rapide et imprévisible mutation de cet homme de savoir et c’est un tort de ma part, car il ne faut jamais cracher sur l’avenir. Et, j’avoue sans détour que je ne suis trompé sur ce grand érudit égypto-suisso-français.
Il commença par lancer un missile de méchanceté sur les journalistes de Charlie Hebdo, ces dhimmis, en les qualifiant de lâches à cause de la caricature qui provoqua l’incendie des locaux de leur journal, entre nous, c’est une razzia avant l’heure. Et puis, il envoya une gifle bien ajustée à son contradicteur en l’accusant d’être un agent d’Israël mais aussi qu’il est un adepte de l’islamophobie… Un magnifique drible dans les 18 mètres pour le déstabiliser, il ne faut pas oublier que Mr Tariq est un footballeur en position d’avant centre, il sait ce qu’il fait… Il faut qu’il marque des buts pour enflammer ses supporteurs qui sont en majorité des franco-maghrébins qui ignorent leurs ancêtres, les berbères.
Et j’en passe sur les mots mielleux mais venimeux qu’il déversa à l’adresse des téléspectateurs français.
Et puis subitement, il se prit pour Socrate, défendant l’idée d’une nouvelle démocratie qui est en gestation dans le monde arabo-islamique sous le haut patronage de la charia et dont l’Occident doit s’en inspirer, désormais… La cité idéale d’Allah est en marche selon ses propres mots ; elle verra le jour bientôt en terre d’islam après la malédiction de la disparition du califat mais il a juste oublié de dire que les routes du Caire, de Damas, et de Bagdad ne sont plus carrossables depuis le XII siècles mais peut-être qu’en arrière pensée, il fait référence à la Porte Sublime qu’il veut ressusciter. Et pourquoi pas à Saladin, aux mamelouks ?
Passons…
Je serai vraiment heureux d’apprendre de mon vivant que l’islam est en train de s’humaniser et que vous Mr Tariq, vous allez bientôt annoncer que vous êtes totalement en désaccord avec l’œuvre de votre grand-père maternel Hassan El Banna, le créateur de la secte des frères-musulmans qui avait dit : « le drapeau de l’islam doit dominer le monde, » ainsi qu’avec votre père Saïd Ramadan, et surtout que vous allez couper le cordon ombilical qui vous lie au grand marabout des frères musulmans, le cheikh El Karadaoui, prédicateur en chef sur la chaine satellitaire El Djazira et qu’il est surtout le grand muphti des décrets religieux pour les musulmans sunnites européens.
J’ai appris aussi durant cette émission que vous êtes animé d’une haine viscérale vis-à-vis des sponsors et généreux donateurs de votre défunt père que Dieu ait son âme. Quelle amnésie ! Vous avez déjà oublié les pétrodollars et les largesses des princes saoudiens. Bizarre, bizarre !!
Mais Mr Tariq, ce n’est pas bien de faire table rase du passé ; c’est dans le passé que se trouve la mémoire historique de chacun d’entre nous, en quelque sorte les racines des uns et des autres. Votre mémoire, vous-a-t-elle trahi subitement ? Ou bien c’est une manifestation de la taquiya ? On chasse le naturel, il revient au galop, n’est-ce pas ?
Alors que pensez-vous du silence du vénéré cheikh El Karadaoui vis-à-vis de la révolte du peuple de Bahreïn ? Et pourtant, il fut d’une virulence inouïe vis-à-vis du tyran de Tripoli. Il n’a pas soufflé jusqu’à maintenant, un mot sur l’importante base navale de l’oncle Sam qui se trouve à Doha. Tiens, la chaine El Djazira émet de Doha, quelle coïncidence ! Qui paie impose sa loi, me diriez-vous ?
Et pour le vénéré cheikh qui est sunnite, les chiites demeurent-ils encore des hérétiques ?
Et vous, Mr Tariq, vous allez considérer dans un futur proche, les chiites, les ibadites, les ahmadis, et puis tous les autres hérétiques musulmans, comme vos frères en religion ? Je serais curieux de le savoir de mon vivant.
Si c’est le cas, vous deviendriez un bon démocrate, mais pour ma part j’en doute, car l’art de la dissimulation, il est dans votre logiciel culturel…
Éclairez-moi un peu.
Vos frères en religion que sont les chiites ont toujours eu des effigies du prophète Mahomet ainsi que ceux de sa famille ( Ali, Fatima, Hassen et Hocine) dans leurs maisons, n’est-ce pas ? C’est ce que j’ai appris, mais peut-être que je suis un inculte! Et pourtant, jusqu’à une époque récente, on trouvait leurs portraits dans les échoppes de Najaf, de Karbala en Irak ainsi qu’à Qom en Iran, villes saintes du chiisme, sans aucune difficulté. A l’heure actuelle, j’avoue que je n’en sais rien.
Vous prétendez que la représentation du prophète est illicite, certes chez les sunnites seulement. Et voilà comment par une pirouette vous décrétez face aux téléspectateurs français que votre affirmation devient une vérité universelle… Chapeau !
Et quand vous avez posé la question durant l’émission de Paul Ammar sur la cinquième : est-ce que le prophète Mahomet fut violent dans ses gestes et ses paroles? Pour ne pas dire autre chose. La réponse fut évidemment non par tous ceux qui étaient face à vous sur le plateau de télévision, car ils ne sont pas des connaisseurs de l’histoire islamique et particulièrement celle de Médine, au début de l’islam…
Alors à mon tour de poser la question suivante : qui a ordonné les assassinats de la poétesse Asma bent Marnan, du poète Abu Afak, d’Om Karfa qui fut écartelée par deux chameaux, de Kab ibn al-Ashraf à Yathrib? Evidemment, c’était le prophète Mahomet, rapporté par sira nabaouiya.
Et dans le coran il est écrit :
Verset IX 5-6 : « Tuez les polythéistes, partout où vous les trouvez. »
Verset IV76 : « Les croyants combattent dans le chemin de Dieu. »
Verset VIII 12 : « Je vais jeter l’effroi dans le cœur des incrédules : frappez sur leur cou ; frappez-les tous aux jointures. »
Verset VIII 38-39 : « Dis aux incrédules que s’ils cessent, on leur pardonnera ce qui s’est passé. S’ils recommencent, qu’ils se rappellent alors l’exemple des Anciens. Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sédition, et que le culte soit rendu à Dieu en sa totalité. »
Verset VIII 15616. « Ô vous qui croyez ! Lorsque vous rencontrez les incrédules en marche pour le combat, ne leur tournez pas le dos. Quiconque tourne le dos en ce jour encourt la colère de Dieu ; son refuge sera la Géhenne. Quelle détestable fin ! »
Verset IX 39 : « Si vous ne vous lancez pas au combat, Dieu vous châtiera d’un châtiment douloureux ; Il vous remplacera par un autre peuple. »
Ces versets montrent clairement que le coran ne parle pas de batailles métaphoriques ou de croisades morales mais bien de champs de batailles.
Dites-moi, Mr Tariq, seriez-vous d’accord pour qu’on abroge ces versets ? N’existe-t-il pas dans le figh ( sciences islamiques) une étude approfondie de l’abrogation et de l’abrogé, on pourra s’appuyer sur le verset 28 le repentir, pour trouver un consensus musulman,( el-idjmâa ) sur ce sujet ? Si vous seriez prêt à franchir cet obstacle ô combien difficile, je serai à vos côtés pour le combat d’émancipation des peuples arabo-islamiques que vous menez. Mais sachez que j’en doute et j’en douterai jusqu’à la fin de mes jours, de votre sincérité !
J’ai juste un petit trou de mémoire qui me perturbe les neurones. C’est pour cette raison que je vous demande de me préciser le nom de celui qui donna l’ordre de commettre l’attentat contre la salle de cinéma qui s’était déroulé dans la ville égyptienne Ismaïlia dans les années 30, ( bien évidemment c’était Hassa El-Banna), de m’expliquer la proximité qu’avait votre défunt père que Dieu ait son âme, avec les services secrets anglais ( documents du gouvernement suisse) et aussi de m’éclairer sur le comportement du grand muphti de Jérusalem Amine El-Husseini qui fut un proche de Hassan El-Banna, qui collabora sans retenue, aucune, avec Hitler en donnant sa bénédiction pour la formation de deux brigades nazies composées de bosniaques musulmans durant la seconde guerre mondiale?
Mr Tariq, je veux juste vous poser, et de grâce répondez-moi sans détour, ni malice, ni sourire narquois, cette question : êtes-vous prêt à abroger les versets coraniques concernant la polygamie, le djihad, l’apostasie, l’esclavage mais aussi accepteriez-vous que les sanctuaires des autres religions comme le christianisme, le judaïsme, le bouddhisme, l’hindouisme, en un mot tous les cultes actuels de l’humanité puissent côtoyer la Kâaba à la Mecque, un jour ?
Ce jour-là, je serai votre compagnon de combat pour le triomphe de la démocratie dans le monde arabe.
Je pourrai allonger la liste des questions qui peuvent vous énerver mais je préfère les laisser à tous ces journalistes en quête d’audimat qui ne cessent de se chamailler pour vous inviter à leur émission en se faisant passer pour de grands érudits, vous les poser. Peut-être, qu’un jour, ils le feront ? Qui sait !!

Hamdane Ammar

Publicités

A propos pinkette234

Je m'intéresse à tout ce qui se passe dans le monde...j'aime et aide les animaux autant que faire se peut ...
Cet article a été publié dans Questios à Tariq Ramadan.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s