Oskar Freysinger:empêcher de parler…Par la gauche bobo qui prône pourtant la liberté d’expression!

18 juin : comment peut-on vouloir empêcher de parler un homme comme Oskar Freysinger ?

Publié le 15 juin 2011 par Lucette Jeanpierre – Article du nº 203

Nous sommes à trois jours du 18 juin 2011, et les choses semblent se passer d’une façon nouvelle par rapport à nos précédentes initiatives, le 18 juin 2010, le 4 septembre 2010, et le 18 décembre 2010. Alors, islamistes, gauchistes, gauche bobo et pseudo antiracistes s’étaient relayés pour demander l’interdiction de nos initiatives, or cette fois, mis à part le groupusculaire Parti Radical de Gauche, et son grotesque communiqué, (1) pour l’instant, c’est silence radio !

Nous ne connaissons pas les raisons de ce lâchage, assez comique, du PRG par ses complices d’hier. Peur du ridicule ? Conscience que 50 personnes le 18 décembre, pour contre-manifester, même avec l’apport de Caroline Fourest et d’Houria Bouteldja, cela fait léger ? Peur de nous faire de la publicité ? Volonté de monter un coup tordu de dernière minute ? Nous demeurons vigilants, toutes les hypothèses sont possibles, et si nous osons espérer, pour l’amour de la liberté d’expression chère à notre pays et à nos concitoyens, que le PRG restera le seul (ou un des rares), à se ridiculiser en demandant l’interdiction d’un rassemblement autour de l’amour de la France, nous nous devons de réfléchir au sens de l’initiative du PRG. En effet, l’important, c’est qu’il se trouve, en 2011, dans le pays de Voltaire, toute une culture de gauche qui n’a pas rompu avec les pires pratiques du stalinisme, où la violence physique et les pires diffamations remplaçaient le débat démocratique.

Car enfin, comment qualifier autrement le communiqué du PRG, qui demande, ni plus ni moins, qu’on interdise de parole un humaniste comme Oskar Freysinger ? Les militants qui se réclament de la gauche ont le droit de ne pas partager le point de vue du député suisse sur les minarets, ou sur d’autres sujets de société, mais cela justifie-t-il de le qualifier crapuleusement de raciste ? Un compagnon de Mélenchon, maire-adjoint de Delanoé, a le droit de ne pas aimer Oskar Freysinger, il peut même essayer de faire rire, le 18 décembre, en le comparant à « un hippie sorti de Woodstock », mais ne se ridiculise-t-il pas en le qualifiant, ni plus ni moins, de « fasciste », ressemblant aux staliniens qui parlaient d’hitlero-trotskistes ?

http://www.dailymotion.com/swf/xg6mwl
http://www.dailymotion.com/video/xg6mwl_assises-de-l-islamisation-oskar-freysinger_news#from=embed

Comment des personnes qui se disent de gauche, qui se réclament du combat pour les libertés, partout dans le monde, peuvent-ils agresser physiquement tous les rassemblements où des militants humanistes, partout en Europe, essaient de mobiliser contre la montée d’un véritable fascisme politico-religieux ? Nous savons, pour en connaître quelques-uns, que de nombreux militants de ces organisations, sincères, se posent des questions sur la montée de l’islam, sur les remises en cause de notre modèle laïque et féministe. Nous constatons qu’ils ont de plus en plus de mal, quand ils débattent amicalement avec quelques-uns d’entre nous, à justifier la politique collaborationniste de leurs directions, et que certains aimeraient s’afficher avec nous, mais ont peur du regard de leurs camarades, et de passer pour des « fachos racistes ».

Nous leur demandons de se comporter en esprits libres, et de ne pas se laisser intimider. Qu’ils écoutent le discours d’Oskar Freysinger, le 18 décembre, à Paris. Qu’ils écoutent les interventions des 24 autres intervenants de ces assises, donc ceux de Pierre Cassen, Christine Tasin et Tom Trento, qui interviendront également ce 18 juin (2). Ils verront alors l’ampleur du mensonge de leurs directions, la réalité des calomnies qu’elles déversent contre les résistants que nous prétendons être, et surtout où est le vrai fascisme, en 2011, en France et dans toute l’Europe. Et, s’il leur prenait la fantaisie de venir, ce 18 juin, aux Champs-Elysées, nous les invitons à chanter avec nous l’amour de la France, et à bien écouter, ensuite, tous les discours qui suivront, et notamment celui d’Oskar Freysinger.

Ils comprendront alors que l’avenir de notre pays se construit avec les patriotes qui aiment leur pays, pas avec les mondialistes, de droite ou de gôche, qui veulent sa disparition.

Lucette Jeanpierre

(1) http://www.prg-mup-idf.fr/actualites-radicales/le-prg-paris-condamne-reunion-publique-doskar-frey-singer-depute-suisse-l-antiminarets-r-aux-champs-elysees.html

(2) http://ripostelaique.com/les-assises-de-lislamisation

Publicités

A propos pinkette234

Je m'intéresse à tout ce qui se passe dans le monde...j'aime et aide les animaux autant que faire se peut ...
Cet article a été publié dans Oskar Freysinger:. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s