Lettre ouverte à Monsieur Claude Guéant…

francaisdefrance |

Reçu ce matin par mail… De la dynamite; à faire suivre, à mon avis.

Et dire que l’on nous considère et l’on nous catalogue comme racistes, à la moindre évocation des méfaits des adeptes illuminés de Mahomet…

******************************************************************************************************************************************************************

Marseille, le 26 avril 2011

                                               A Monsieur Claude Guéant   

                                          Ministre de l’Intérieur, de l’Outre Mer,

                                             Des collectivités territoriales et de

                                                          L’immigration

                Monsieur le Ministre,

« A l’occasion des réunions informelles sur la laïcité, j’ai l’honneur  de vous exposer les problèmes relatifs à l’incompatibilité de l’islam avec les lois et la constitution de la République française.

La religion musulmane par son apologie du crime, son incitation à la guerre et à la haine affiche dans ses textes fondamentaux du  Coran , de la Sunna et de la vie de Mahomet, des provocations à la vengeance, au racisme anti-juif, provocations à la guerre pour cause de discrimination religieuse et sexuelle, au mensonge, à la pédophilie et à la conversion forcée.

Sa diffusion, son installation enregistrement d’associations musulmanes, construction de mosquées constituent une infraction à la loi du 29 juillet 1881 article 23, 24, et suivants qui prévoient et répriment l’enseignement de la violence, de la haine sans suivi d’effet aux personnes et aux biens suivant leur sexe et leur appartenance à une religion.

La complicité à sa diffusion par les élus et membres du Gouvernement tombe de plus sous les coups des articles du Code Pénal qui prévoient et répriment

l’atteinte à la Sureté de l’Etat, aux intérêts fondamentaux de la Nation Française,

 mise en danger d’autrui art.411-2,

 intelligence avec une puissance ou organisation étrangère hostile art. 411-4,

 complot contre la République 412-1.

En effet, la théocratie de la religion musulmane que nous pouvons qualifier de criminelle se compose de trois étages.

1)      La Sunna, les actes délictueux de Mahomet qui constituent l’éthique, le modèle sacré à imiter décrits en détail dans sa biographie officielle (Sira ll 58-60. Ordre de Mahomet « Tout juif qui vous tombe dans les mains, tuez-le.)

2)      Le Coran, livre sacré, la Constitution musulmane, décrété par l’éthique islamique comme immuable, inchangeable, inscrit depuis toujours sur la Table gardée du ciel : (Sourate 47 verset 4 à 8 : Quand vous rencontrez des incroyants, frappez leur la nuque jusqu’à les abattre et liez-les bien fort.) 

3)      La Sharia, le droit musulman, fiqh  en arabe, (article untel : apostasie peine de mort.)

Ces étages sont reliés et renvoient le même écho.

 Ce que le musulman lit dans le Coran 2) il en trouve l’exemple illustré par le Prophète dans la Sunna 1) et il découvre la réglementation dans les traités de droit musulman. 3).

Tous ces textes fondateurs ont finalement acquis un statut anhistorique d’éternité selon lequel ils sont considérés comme valables pour tous les temps et pour tous lieux.

Nous vous demandons, Monsieur le Ministre de bien vouloir réfléchir à la dangerosité que représente une politique laxiste à l’égard de l’islam en France ainsi que toute

 modification de la loi de 1905 qui faciliteraient son infiltration frauduleuse dans la société française.

Les musulmans d’où qu’ils viennent sont gérés par le Coran, recueil de textes archaïques et violents du 7ème siècle qui est leur Constitution sacrée, immuable et qui s’impose à eux avant toute loi, notamment en France les lois de la République.

C’est pourquoi, afin de mettre un terme aux nuisances extrêmes de la machinerie de guerre musulmane nous souhaitons l’interdiction de toute nouvelle construction de mosquées et notamment celle en projet à Marseille sur le terrain de l’abattoir.

Nous considérons qu’il serait opportun de déclarer l’islam  en France personna non grata et la dissolution de l’organisme « Islam de France ».

Nous sommes actuellement en guerre contre non pas un pays en Afghanistan, ni même contre une tribu mais contre un régime, un statut inhumain, celui de l’islam qui est capable d’envoyer des fanatiques, kamikazes à l’autre bout du monde pour accomplir des meurtres en série.

C’est le cas des wahhabites expédiés par l’Arabie Saoudite pour coloniser ce pays en chassant une autre tribu musulmane, celle de Karzaï dans la guerre éternelle qu’initie l’islam dans son djihad, guerre de voyou, pour s’emparer du pouvoir comme  butin.

Hervé Ghesquière et Stéphane Taponnier, et les autres cinq otages français sont victimes du rapt musulman enseigné dans la Sunna et le Coran.

Le prétendu prophète, Mahomet est en fait un voyou de grand banditisme dont les crimes sont explicités dans le livre de Wahib Atallah, sa biographie officielle.

L’islam  dans  ces actes théologiques qui sont dans notre éthique du haut banditisme est donc un culte du crime organisé.

Il n’est donc pas question si la loi et la logique étaient respectées de bâtir des lieux d’un tel culte pour une  pareille théocratie.

Nous sommes des électeurs de sensibilité de droite qui avons voté pour  Nicolas Sarkozy en 2007 lors des élections présidentielles.

L’orientation actuelle prise par le gouvernement en faveur de l’islam, notre ennemi héréditaire à travers les siècles ne nous invite pas pour l’instant à le renouveler aux prochaines échéances.

Nous terminons la présente par de courtes citations extraites de la biographie officielle du prophète Mahomet ainsi que des versets du Coran qui sont éloquentes quant au contenu provocateur du crime organisé communautaire coranique.

Nous vous prions, Monsieur le Ministre, d’agréer nos respectueuses salutations républicaines.

Retour du Prophète à Médine et sort des prisonniers (Sira 1 643 – 646).

De quoi nous félicitez-vous ? dirent les combattants à ceux qui les congratulaient. Nous n’avons rencontré que des vieillards sans cheveux, prêts à être immolés : nous les avons égorgés.

Neveu, lui dit le Prophète avec un sourire, c’étaient des chefs et des notables de la Mecque.

Le prophète ordonna de tuer Uqba qui lui demanda avant de mourir :

Mahomet qui va nourrir mes petits enfants ?

Le feu, répondit-il Ali lui trancha la tête.

Publicités

A propos pinkette234

Je m'intéresse à tout ce qui se passe dans le monde...j'aime et aide les animaux autant que faire se peut ...
Cet article a été publié dans lettre à Claude Guant/vive claude Guéant. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s