Faut-il avoir peur de l’Islam:voici quelques réponses…

Faut-il avoir peur des intégristes musulmans ?
L’Occident s’est souvent appuyé sur les fondamentalistes, et certains régimes arabes « modérés » s’en accommodent.

« démocrate – islamiste » comme on dit « chrétien – démocrate »
Dans votre article vous écrivez « démocrate – islamiste » comme on dit « chrétien – démocrate », vous utilisez le mot islamiste, comme la majorité des médias français. Mais là vous osez écrire comme on dit « chrétien – démocrate », et non pas comme on dit « christianisme – démocrate ». Je sais que le suffixe – iste, n’est pas utilisé au hasard, il aurait été plus correct et plus honnête de vôtre part d’écrire « démocrate – islamique ».
le 14/02/2011 à 18:00
Toute les études démontrent une peur de l’intégrisme
Les plus radicaux des musulmans osent aujourd’hui dire à haute voix ce qu’est leur stratégie. Profiter de l’immigration, généreusement accordée par la France et les différents pays européens, pour bénéficier d’un meilleur rapport de forces. Multiplier la constitution de véritables enclaves musulmanes, que les non – musulmans sont appelés à quitter, souvent par des pressions d’où la violence n’est pas absente.
Pourtant, hormis Marine le Pen, sur « l’islamisation », c’est le silence radio pour ne pas se mettre à dos l’électorat musulman, et pour masquer quelques coups de tronçonneuses dans le contrat républicain laïque.
le 14/02/2011 à 17:41
OUI, la preuve
il n’est qu’à reprendre simplement les maitres penseurs de l’islamisme dont :
1/ – Hassan al Banna – égyptien fondateur des « frères Musulmans ». Il condamne toute séparation de l’Eglise et de l’Etat, cause (selon lui) de a corruption du système politique et social égyptien –
2/ Sayyid Qutb – égyptien idéologue des Frères, sa profession de foi est :  » Il n’y a pas de gouvernement, si ce n’est de Dieu, pas de législation sinon de Dieu, pas de souveraineté de quiconque sur quiconque, car toute souveraineté vient de Dieu.  » –
3/ Sayyid Mawdudi – pakistanais fait autorité en Arabie Saoudite au sein de Ligue islamique mondiale. Il écrit : « l’Islam est une doctrine révolutionnaire et un système qui renverse les gouvernements et l’ensemble de l’ordre social universel. L’islam veut le monde. Il ne se satisfait pas d’un morceau de terrain mais exige l’univers tout entier.  » Rien que ça ! Et ça a le mérite d’être clair. A ceux qui se réjouissent naïvement des révolutions dans le monde arabe, cherchez qui sous le masque d’intellectualisme, tire soudainement et sournoisement les ficelles de la chienlit musulmane ? … La nature ayant horreur du vide un tyran peut en cacher un autre
le 14/02/2011 à 16:00
L’esprit franchouillard collabo renaitrait – il des cendres de millions de morts ?
Contrairement à ce qui est écrit dans le dernier paragraphe de l’article il ne faudra pas s’habituer à vivre avec le fondamentalisme musulman.
S’il est légitime que les musulmans de tous les pays puissent exercer leur culte librement au nom de la liberté de pensée, les fondamentalismes religieux, quelques soient leur nature ne sont pas acceptables.
Le fondamentalisme est comme toutes les doctrines et les idéologies intolérantes : elles sont prêtes à utiliser tous les moyens pour imposer leur point de vue fusse par la terreur et la brutalité.
Bien que cela ne soit pas tout à fait politiquement correct, il ne peut y avoir de liberté pour les ennemis de la liberté.
Réponse
Oui tant qu’en face il y aura un ventre mou.
le 14/02/2011 à 13:08
En réponse à post « je suis musulman » commence par dire « Français musulmans » avant de dire « musulmans français » et là on verra que tu es réellement français. Pour l’instant être musulman à ma connaissance n’est pas une nationalité, tout au plus, comment on dit déjà : une religion !
NoComment

le 14/02/2011 à 11:31
@musulman français
Parce que selon vous l’islam ne pose pas de soucis à travers le monde ? je ne sais pas, mais personnellement je suis issu d’un pays qui à vu les radicaux islamistes imposer leur loi (la charia), y compris aux non musulmans au sud du pays, juste car ils étaient majoritaires, s’en suivirent des massacres jusqu’une guerre civile…
Maintenant les gens vivent très bien avec les musulmans, nous avons tous une religion qu’on la pratique ou pas, et la religion n’a pas à être imposée aux autres dans la rue, prières massives, blocages, dans les cantines… pour moi Dieu (s’il existe), saura très bien celui qui à cru en lui et celui qui à fait du mal à son prochain…[…]
musulman français

le 14/02/2011 à 10:35
Je suis musulman…
la France, je l’aime et je ne la quitterai pas… A tous ceux qui tentent de dire islam = islamisme, allez jusqu’au bout de votre pensée… Les musulmans français, nés en France, de parents français, depuis 2, 3 ou 4 générations, on en fait quoi ? On interdit l’islam ? On les renvoie dans leur pays ? Quel pays au fait ? Nous sommes chez nous ici, il va falloir s’y habituer toujours, toujours et toujours (Incha Allah). Toto est de loin le plus rigolo avec sa comparaison éculé au possible entre nazisme et islamisme ; un autre vient nous dire sans sourciller que le communisme c’était mieux en Afghanistan (400.000 civils tués par les Russes quand même, je vois pas bien où c’est mieux mais bon…). […]
le 14/02/2011 à 10:22
Réponse
Posez donc cette question aux victimes d’Al Qaïda.
le 14/02/2011 à 09:15
Mondorien
Je me souviens également que Robert Redeker avait été lâché par la quasi – totalité des « intellos » (sauf BHL et Finkelkraut), qui à leur tour s’étaient fait « descendre » par la quasi – totalité des médias ! Vive la France courageuse !
le 14/02/2011 à 04:21
Craindre l’islam
Pour finir cette réflexion, une citation. Elle est du Dr Taslima Nasreen (bengladeshi sous la menace d’une fatwa, et sûrement pas extrémiste de droite !) : «Le problème n’est pas simplement l’intégrisme musulman, mais l’islam lui – même. Non seulement les médias occidentaux, desquels nous n’espérons plus guère de grands principes moraux ou de courage, mais également les intellectuels, font preuve de lâcheté quand il est question d’une juste critique de l’islam et de ses dogmes…». Aux deux catégories qu’elle cite («médias», «intellectuels»), on peut évidemment ajouter «politiciens» ! Paradoxe : ce sont les couches populaires – chez nous, les “français moyens” – , les gens, le peuple seul – ou un peu moins seul quand il est accompagné par quelques constats lucides – , qui fait preuve d’aptitude à la juste critique de l’islam. Heureusement ? Hélas ? “Trahison des clercs”, aurait jugé Julien Brenda en son temps…
le 14/02/2011 à 04:21
Craindre l’islam
Ayan Hirsi Ali a bien résumé la situation du déni de perversité de cette religion (interview à J. Guilloteau ; l’Express, 2005) après que celui – ci lui ait dit : “Vous avez quand même traité Mahomet de terroriste et de pervers” – À quoi elle avait répondu : “Je ne le regrette pas. C’était dans un entretien accordé au quotidien Trouw (…). [… ]
L’affaire Robert Redeker a mobilisé la presse en 2006 – 2007. Ce philosophe, cet enseignant, avait publié un texte intitulé «Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ? » dans Le Figaro. Il ne faisait que le constat selon lequel « l’islam est une religion qui, dans son texte sacré même, autant que dans certains de ses rites banals, exalte violence et haine ». Cette vérité première est bien le constat qu’on peut faire en lisant le livre crayon en main. La réaction des musulmans fut …“violente”, par télévision islamique interposée, ce qui n’a rien d’étonnant ; Redeker fut mis sous protection policière. Mais il s’entendit dire, par de hautes autorités de la république, en mots à peine chantournés, qu’il l’avait bien cherché ; on lui reprocha vertement de s’être exprimé librement sur l’islam.
Peut – on croire que les gens qui suivent ces péripéties à la télévision ou dans la vie quotidienne ne se forgent pas une opinion sur ce que porte l’islam ? Sont – ils sont forcément «islamophobes», donc «racistes», s’ils en tirent une conclusion défavorable à la religion en cause ? En vérité, leur réaction exaspérée est dans le droit fil du refus des intellectuels, des journalistes et des politiciens d’admettre la solidité de ces exaspérations. Quand en France, le FN prend en main le flambeau de la lutte anti – islamique, le peuple approuve, et fâcheusement, finit par adhérer aux autres thèses frontistes… A qui la faute ?
le 14/02/2011 à 04:19
Craindre l’islam (2)
Le coran… C’est quand même – qu’on le veuille ou non – le nœud du problème. Lire le coran ; le lire non pas de façon distraite, en évacuant rapidement tout ce qu’il a de redondant, d’emphatique, d’inquisitorial ou de notarial etc. , mais sourate après sourate, verset après verset, au besoin, le crayon à la main. Si j’écris cela, c’est qu’en lisant les réflexions de certains intellectuels, on a l’impression qu’une telle lecture assidue – ou une telle lecture tout court – manque à leur discernement. On pourrait évidemment remplir un livre sur le sujet ; mais simplement, prenez par exemple la réflexion suivante de Babu Suseelan (hindou réfugié aux E. – U.) : il écrit (dans un article sur la construction d’une mosquée à “ground zero”), que “60% des textes sacrés islamiques sont des considérations politiques traitant du sort réservé aux infidèles, aux non – croyants ; 31% des textes traitent du Djihad, comment amener l’infidèle à se soumettre à l’Islam par la tromperie et la terreur”. Ce n’est pas pour jouer les iconoclastes qu’il a écrit ceci ; mais bien parce que cet apostat de l’islam (qui est psychologue de formation et de profession), a eu amplement l’occasion dès son enfance et jusqu’à sa fuite pour échapper à la vindicte musulmane, de juger et jauger la valeur du “livre princeps” de l’islam.
Devrait – on imaginer que les peuples ne seraient pas capables de prendre ses renseignements à une source fiable, et que le rejet de cette religion ne serait que considérations d’ignorantins, ou à base raciste (car c’est bien ce qu’on nous serine souvent) ?
Déplorables attitudes qui illustrent bien la violence de cette crise de la reconnaissance de l’islam, dans laquelle une position à priori non essentiellement polémique est immédiatement travestie. Autre situation significative. Je vivais en Afrique ; j’apprends un jour qu’un voisin vient de convoler avec une gamine de sept ans. Je m’en étonne et m’en émeus, déconcerté, auprès d’un domestique, qui me répond, à la fois rigolard et résigné : “ça, c’est manière pour musulmans” ! La manière de faire des musulmans : ce jour là, j’ai pris la résolution de lire le coran, et connaître l’histoire de l’implantation de l’islam. Alors, j’ai pu mieux comprendre…
le 14/02/2011 à 04:17
Craindre l’islam (1)
On peut bien sûr épiloguer jusqu’à plus soif, tant sur le risque mondial de l’islamisme, que, plus concrètement en France, sur le nombre de musulmans chez nous, ou encore sur la pertinence ou non du “communautarisme”…
Le fait est qu’une part importante des peuples non – soumis à cette idéologie se défie profondément de l’islam et de ses adeptes. Les “commentaires” associés aux articles dédiés à l’islam, sur ce site et d’autres, si on y on y lit des propos parfois excessifs, on en lit bien d’autres raisonnables, décrivant des faits insupportables, et pour cette raison exprimant une crainte ou carrément un rejet. Or chez nous et ailleurs, les partis de pouvoir, les intellectuels ayant pignon sur rue, la plupart des médias, font semblant de prendre cette défiance cardinale pour un vulgaire fantasme, tournent la tête en se donnant un air supérieur, ou plus gravement, la réduisent à un relent de fascisme.
Pour d’autres idéologies, on a déjà pu constater le désir ardent de certains penseurs français de changer le peuple, de changer de peuple. Sans dire que les intellectuels de 2011 souhaitent un peuple gentillet, on est bien obligés de constater qu’ils tentent pareillement, dans leurs écrits, de minimiser la question de l’islam, en France et ailleurs, réduisant la crainte populaire en simple et condamnable “islamophobie”.
Cette crainte n’est pourtant pas pure fantasmagorie ; elle s’enracine, se consolide, et est sans cesse affermie par des d’évènements : qu’il s’agisse de problèmes ou constats de voisinage, d’exigences de passes – droit (désignés dans la majorité des articles de presse sous le nom de “dérogations”), d’irrespects agressifs des femmes – dans la rue ou ailleurs – , d’outrecuidances vestimentaires cyniques et médiatisées, d’incivilités ciblées (par exemple, à l’école), aussi bien qu’il s’agisse des narrations télévisées mondiales, d’enlèvements, d’assassinats, de fatwas, d’attentats… liés très, trop souvent, à la religion musulmane. De plus en plus souvent, les gens intériorisent ces chicanes et ces dangers ; et si certains se contentent de hausser les épaules, par indifférence ou tout simplement par incompréhension, beaucoup d’autres les jugent à l’aune de ce qu’ils apprennent ou savent sur cette religion.
J’ai connu un prêtre, parlant arabe, qui privilégiait les discussions avec des musulmans pratiquants ; il me disait un jour que ses interlocuteurs lui signifiaient en substance “Tu n’es pas mon frère, mon frère c’est le croyant”, même s’ils lui précisaient bien qu’ils avaient pour lui respect et affection… Ce prêtre ajoutait qu’il comprenait, car c’était la logique même du coran. Doit – on croire que «le peuple», n’est pas capable de percevoir le refus (implicite ou explicite) du devoir de fraternité universelle, dans l’islam ? Et en France, du devoir de fraternité, fondement de la république ?
le 13/02/2011 à 22:42
Jamais !
Alors il faut s’habituer à vivre avec le fondamentalisme musulman. Mais qu’est-ce qu’on a fait pendant ces trente dernière années alors ? Et je ne parle pas des fondamentalistes dans les pays habituels. Je parle des fondamentalistes musulmans ici en France. Et n’oublions pas qu’en ces temps de dégoût si vous allez à la messe une fois par mois vous entrez dans la catégorie des fondamentalistes chrétiens, avec lesquels on ne doit surtout pas s’habituer à vivre… Mais sinon je pense que non. On ne doit jamais, jamais s’habituer au fondamentalisme musulman
le 13/02/2011 à 22:38
Non, le Communisme n’était pas pire…
Et pourtant, je suis férocement anti – communiste ! Mais il faut leur reconnaitre cela : le Communisme se voulant « scientifique » privilégiait l’éducation, la science, et l’égalité hommes – femmes. En Afghanistan, les femmes ne portaient pas le voile à l’époque communiste (sous occupation soviétique), alors que sous les Talibans, ne pas porter le Tchador était puni de lapidation, et que les Talibans expliquaient que la Terre est plate…
le 13/02/2011 à 21:47
@ Yak
Je suis d’accord avec votre commentaire, mais en réalité, pour ma part, j’aurais tendance à avoir davantage peur de ceux qui n’ont pas peur de la présence des intégristes musulmans dans nos démocraties occidentales.
le 13/02/2011 à 20:47
Lecteur assidû des posts
J’ai rarement constaté une telle unanimité presque totale ; mais il serait surprenant que cela interpelle nos gouvernants qui eux n’ont qu’une seule peur : se faire virer. Or l’adversaire le plus dangereux aujourd’hui est un parti qui dénonce depuis des décennies les dangers de l’invasion musulmane. Il est sûr que des propos lénifiants tels qu’en contient l’article sont pour eux une aubaine (y compris pour leurs prédécesseurs éventuels traditionnels). Ils espèrent qu’une intox habilement conduite incitera les électeurs à se désintéresser d’un parti adverse trop lucide et qui a enfin de plus en plus l’oreille des votants. Sait-on jamais ? […]
le 13/02/2011 à 20:37
Les intégristes les nouveaux nazis
Ils ne prêchent que pour un parti unique, le leur. Une seule religion, la leur. Et ont voué les juifs et les chrétiens à la destruction finale donc la comparaison avec les nazis n’est pas exagéré même si le contexte et les époques sont différentes.
A l’époque les démocraties occidentales ont sous estimé l’Allemagne et leur puissance militaire et cela a donné un conflit de 50 millions de morts ce qui n’est pas une mince affaire.
Aujourd’hui en ordre dispersé si l’émergence de l’islamisme pur et dur ne pourra déboucher sur le même type de confrontation classique il peut induire des tensions des actions terroristes une lutte pour le pétrole qui peut entrainer des guerres régionales
Nous avons eu par deux fois la guerre en Irak pour une raison simple la défense des intérêts pétroliers du monde occidental tout le monde le sait et l’a admis quelques soit les résultats  » démocratiques  » en Irak résultats pathétiques nous le voyons bien aujourd’hui et la contagion démocratique que l’équipe Bush avait prédit fut un fiasco monumental et ce qui est très ironique c’est que c’est l’allié arabe le plus sûr des états unis qui investissent des milliards depuis des années qui a basculé dans une révolution
Ça en dit long comme je l’ai déjà fait remarquer sur le degré de professionnalisme des renseignements américains et de leur diplomatie.
Ceci dit même si l’Égypte basculait dans un état islamiste modéré, ce qui peut arriver, les monarchies par contre qui détiennent les champs pétroliers sont sans risque de révolution coup d’état peut-être et encore car pour faire une révolution il faut un peuple soumis et pauvre, or dans ces petits royaumes tout le monde (du moins les nationaux pas les travailleurs étrangers souvent maltraités (indiens, philippins etc.)) est riche de naissance et n’a pas besoin de travailler.
Avoir peur d’un embrasement général non. L’Europe est sanctuarisé par le Royaume Uni et la France et les Etats Unis dans une moindre mesure + la Russie farouchement anti-islamiste.

Par contre l’espoir de vivre dans un monde de paix et de tolérance partout s’éloigne un peu plus.
le 13/02/2011 à 20:22
Il semble que l’argumentation de Monsieur Beylau…
… n’ait pas porté. C’est un signe encourageant du bon sens des forumeurs.
le 13/02/2011 à 19:30
Les intégristes musulmans…
… ce ne sont pas des enfants de chœur et oui il faut en avoir peur.
En France, les autres pays Européens font ce qu’ils veulent, on doit être très vigilants et ne céder à aucune demande, c’est ainsi qu’ils grignotent petit à petit nos libertés, notre façon de vivre, sur ce plan la, nos politiques devraient être très stricts.
le 13/02/2011 à 19:27
Il ne faut rien du tout
À l’élève au tableau qui disait « il faut prendre la bissectrice » mon professeur de mathématiques coupait « il ne faut rien du tout, dites : je prends la bissectrice ». De même ici, il ne faut rien du tout, personne n’a à m’imposer d’avoir peur ou de ne pas avoir peur. Prenez vos responsabilités, donnez votre point de vue mais de grâce laissez – moi juge d’en tirer mes propres conclusions.
le 13/02/2011 à 18:58
Les Iraniens disaient la même chose…
Cet article « brillant » me rappelle les belles analyses de nos intellectuels « progressistes » juste après la révolution islamique en Iran, en 1979.
Ils ne lisaient que « Révolution », et oubliaient « islamique ».
C’est ainsi que toute la gauche iranienne a soutenu Khomeyni, pour abattre le Shah… Et quelques mois après, tous les dirigeants du Toudeh (le PC iranien) ont été fusillés ! […

le 13/02/2011 à 18:13
Une partie de votre commentaire est juste, mais ce qui m’intéresse c’est la fin où vous vous interrogez de savoir pourquoi le gouvernement ne bouge pas, alors que de reculades en reculades, tous les dirigeants qui se sont succédés depuis 40 ans de gauche comme de droite ont laissé entrer le ver dans fruit ? Cette façon insidieuse et soutenue d’implantation de la religion musulmane en France en est arrivée aujourd’hui à un point presque de non-retour et touche tous les domaines de notre société,or la réponse à se laisser faire est idéologique et politique ! En effet, comme tous les immigrants entrant se voient offert la nationalité française, les partis politiques du laisser-faire y trouvent dans un premier temps un électorat qui leur permet de se maintenir en alternance au pouvoir et si vous soulevez le problème comme vous, moi et beaucoup d’autres le font, les partis du laisser-faire, du tout-céder, vous mettront l’obstacle du politiquement correct et sortiront leurs joker favoris: « les droits de l’homme » !
le 13/02/2011 à 16:46
Intégristes Musulmans
[… ] Le sujet est :  » Doit – on avoir peur des intégristes musulmans ?  » Pour ma part j’aurais tendance à répondre non, mais s’agissant de comportements religieux on est en droit en effet de se poser la question et d’y réfléchir ! Pour moi qui suis athée, je considère que toutes les religions « ascendantes » comme la religion musulmane aujourd’hui a tendance à vouloir s’imposer y compris pour certains par la force du fanatisme de sorte qu’il convient d’être très vigilant et prêts à faire face, mais pas en avoir peur ! En effet il faut savoir que la peur attire l’agressivité, comme le paratonnerre attire la foudre ! Alors avoir peur surtout pas, mais être prêt à s’affronter s’il le faut oui et surtout ne rien céder !

le 13/02/2011 à 14:46
La peur !
La peur, c’est leur façon d’agir et de mener le monde, toutes les menaces, les attentats, les manifestations, leurs slogans, leurs prières dans nos rues ! leurs femmes voilées, la viande halal, c’est qui ? tous ces intégristes ! et qu’eux ! Que les musulmans qui ne sont pas d’accord sur ses intégristes ce manifestent, qu’ils aillent dans les rues pour crier qu’ils sont venu en France pour être libres, je pense qu’ils sont nombreux, mais eux aussi ont peur des représailles ! Faut-il avoir peur, oui, car ils prennent de plus en plus d’ampleur ! D’autant plus que le gouvernement ne bouge pas ! pourquoi ? il doit y avoir quelque intérêt !
le 13/02/2011 à 14:37
Questions
Pour qui l’intégrisme musulman s’ est-il montré le plus dangereux (combien de morts non-musulmans et de morts musulmans) ?

L’intégrisme musulman a-t-il une chance sérieuse de « convertir » les milliards d’individus des pays développés ou en voie de développement ?

Si le hasard n’avait pas placé l’essentiel des ressources pétrolières facilement exploitables dans les mêmes territoires que les musulmans est-ce que nous
préoccuperions de savoir si l’islam est intégriste ou pas et plus ou moins dangereux que le communisme ?
le 13/02/2011 à 14:25
Angélique
Depuis les 20 dernières années combien d’attentats à travers le monde ont été revendiqués ou non par les islamistes et combien par les communistes, arrêtez de rêver vous allez vous réveiller barbus !
le 13/02/2011 à 14:22
Bien sûr
Interdiction d’alle a la plage interdiction de boire interdiction de si de ça et j en passe. la femme redeviendra le centre des préaucupation non il ne faut pas avoir peur ! . si non le wahabisme n’a rien a voir avec l’Islam mais c’est l’oeuvre des anglais…
le 13/02/2011 à 14:07
Et vive le moyen âge !
Pour des démocraties dignes de ce nom ; conscientes et réalistes, admettre l’intégrisme musulman est encore plus dangereux que se tirer une balle dans le pied. C’est, comme on peut malheureusement commencer à le voir dans certains états européens, réchauffer une vipère en son sein.
le 13/02/2011 à 12:13
Non, bien sûr
Ce sont des gens charmants qui veulent imposer aux autres leur magnifique religion qui n’est qu’amour. Dès que ces gentils intégristes musulmans auront mis leur drapeau vert, nous vivrons dans un monde merveilleux. C’est déjà en partie le cas d’ailleurs, puisque nous sommes soumis au mot « islamophobe », dès que nous parlons en mal de cette religion magnifique qu’est l’islam. Puisque nous ne pouvons caricaturer Mohamed sans risquer d’être assassiné, ce qui conduit à rigoler de Jésus et du Pape en permanence pour compenser notre auto-censure. Ou à se taire comme Véronique Samson qui n’a plus chanté sa chanson « Allah », dès le premier froncement de sourcil non épilé.
Encore un effort et nous pourrons disposer d’une police religieuse pour vérifier nos propos, laissant aux « grands frères » le soin de décider des tenues vestimentaires des femmes comme dans certaines de nos banlieues, où le port de la jupe est interdit ou réservé aux prostituées (une prostituée étant une femme non voilée dans ce merveilleux monde).
Bon, d’un autre côté, les femmes seront mineures, n’auront aucun droit sinon celui de se taire, pourront être répudiées, seront mariées de force et baisseront les yeux lorsqu’elles auront le droit de parler à un homme. C’est une avancée considérable en matière d’émancipation de la femme (comme je l’ai compris de la bouche de celle qui défendaient le droit à vivre avec un voile intégral). Et, de fait, être misogyne sera une qualité au lieu d’être un défaut. Franchement, j’ai hâte d’y être ! Surtout que nous allons gagner du temps. Parce qu’avec ces gentils fers de lance du vrai islam, nous allons utiliser le calendrier de l’hégire et passeront donc de 2011 à 1432. Qui est l’époque où vivent les vrais musulmans. Ce qui explique un peu cela.
le 13/02/2011 à 11:50
La réponse est dans la question !
Bien sûr qu’il faut en avoir peur : intégristes et musulmans : tout est déjà dit. Mais la peur n’empêche pas le danger, les peuples libres doivent donc être très vigilants et ne pas se voiler la face – dans tous les sens du terme.
le 13/02/2011 à 11:23
Je partage votre avis sur le fait que les médias ne devraient pas donner la parole à Tariq Ramadan, petit – fils du fondateur des Frères musulmans et fils du rédacteur présumé du « Projet », document de 14 pages découvert à Genève en 2001 et dans lequel est décrite une approche à pas feutrés pour islamiser l’Europe lentement mais sûrement… Tariq Ramadan donne une bonne impression et met en confiance, mais ce qu’il distille très subtilement est l’islamisme…
le 13/02/2011 à 11:12
Comprenne qui voudra
C’est quand même extraordinaire, à quelques exceptions près les commentaires sont unanimes : il faut avoir peur des intégristes musulmans… Mais braves gens ils sont déjà ici, chez nous, chez eux, puisque nous les y avons acceptés lorsqu’ils ont forcé notre porte, nous les avons régularisés, puis nous les avons naturalisés… « UNE CHANCE POUR LA FRANCE » prédisaient nos intellectuels de gauche ! Ils sont donc Français comme vous, comme moi, Français pour les avantages qu’offrent la République à ses ressortissants, mais ils sont et restent musulmans. Rien à voir avec les intégristes, me direz vous… Relisez (ou lisez) le coran et vous verrez qu’il n’existe qu’un seul islam, l’islam revendiqué par les intégristes, un islam fondamentalement incompatible avec nos valeurs républicaines et de démocratie. Et tout musulman où qu’il se trouve devrait pouvoir se lever et prendre les armes lorsque l’ordre lui en sera donné. Parano ? Que nenni, tout juste lucide ! Rappelez – vous 1985 – 86 : des attentats ensanglantent Paris : 18 morts et des centaines de blessés, certains handicapés à vie. L’Iran, le Hezbollah sont désignés. Enfin, début 1987, grâce à un renseignement émanant des services allemands, le réseau terroriste est démantelé. Or, ces individus, tous musulmans sont français ou en règle au plan séjour. Ils sous – traitent tout simplement pour le Hezbollah et l’Iran. Au nom de l’Islam… Certains d’entre eux avaient même été interpellés alors qu’ils préparaient l’attentat de la préfecture de Police. Repérés par trois policiers intrigués par leur comportement suspect, ils avaient été désignés à l’attention de la section anti – terroriste des RGPP. Mais ils avaient été aussitôt relâchés au motif que, s’agissant de musulmans français ou en séjour régulier, ils ne pouvaient être des terroristes… Quelques semaines plus tard une bombe explosait à la préfecture de police faisant un mort et de nombreux blessés ! « Au nom de Dieu tout – puissant, destructeur de l’Occident, que soient maudits les fils mécréants d’Israël et de Jésus… Je ne m’appelle pas Fouad Ali Saleh, je m’appelle la mort de l’Occident… » Ainsi s’exprimait Fouad Ali Saleh devant ses juges. Depuis cet avertissement, la France a régularisé et naturalisé des centaines de milliers de musulmans.
le 13/02/2011 à 11:00
Faut – il avoir peur des intégristes laïques ?
Les articles du Point sont quand même très « parti pris » et empreint de d’islamophobie ? Alors que l’on titre « le spectre de l’islamisme », Le Point décrit le retour de DSK, l’un des maitres du monde, comme une simple promesse du dimanche. Bref ce journal comme la plupart sont dans la tendance du néolibéralisme et ne propose guère de solutions sinon nous trouver un bouc – émissaire. Le danger, donc, c’est cette société embourbée dans la mondialisation incapable désormais d’innover. Des gens emprisonnées dans une vision totalisante où ils essayent de convaincre qu’il est le meilleur. Bref, oui, le communisme est pire que tout, mais le communisme c’est quoi : c’est une forme de totalitarisme comme le nazisme. Et le totalitarisme c’est quoi ? La face cachée de la démocratie occidentale. Bref, à la question « faut – il avoir peur de la démocratie intégriste » ? Au vu des commentaires, la réponse est affirmative.
le 13/02/2011 à 09:54
Conflits…
La quasi totalité des conflits de la planète implique des musulmans… Mais à part ça, il ne faudrait pas en avoir peur ! … Ben voyons…
le 13/02/2011 à 07:32
Oui, il faut en avoir peur
Le danger que représente l’islamisme est infiniment supérieur à celui que revêtait le communisme, c’est la pire menace pour l’humanité depuis le début des temps. Les discours omniprésents qui rejettent « tous les intégrismes » font un grave contresens s’ils sont de bonne foi ou nous trompent délibérément : seul l’intégrisme musulman est dangereux et il le prouve tous les jours par toutes les abominations commises en son nom. Combien d’attentats suicides, combien de massacres aveugles ont été commis par les intégristes bouddhistes, protestants, shintoïstes ou autres non – musulmans depuis dix, vingt ou cent ans ?
le 13/02/2011 à 06:58
Retour à l’âge d’or de l’Islam : guerre, conquêtes, butin
Il n’y a qu’à lire les textes fondamentaux de l’islam pour constater que peu après son installation à Médine, Mahomet va se transformer en chef de guerre en faisant du BUTIN sa source légitime de revenu ainsi qu’un moyen de recruter des adeptes attirés avant tout par l’appât du gain. Non seulement le Coran, où la guerre à l’encontre des infidèles, juifs et chrétiens inclus, devient une obligation impérative pour tout musulman en état de combattre (notamment sourate VIII’Le Butin et sourate IX surnommée la sourate de l’épée mais également rappelée dans de nombreuses autres) mais la sira (la vie du prophète de l’islam rapportée par ses proches. Les attaques musulmanes étaient suivies, la plupart du temps de pillage, de prises d’otages contre rançon, le meurtre et de viols collectifs comme à Hunayn. Et il s’agit là de faits historiques incontestables rapportés par des témoins tous musulmans convaincus et reconnus comme tels par toute la communauté. Quant à l’interprétation des versets coraniques dont nous parlent les sectateurs de cette idéologie et leurs  » idiots utiles « , qui d’autre est le plus qualifié à la faire que celui qui les a récitées et qui mena jusqu’à sa mort, une guerre totale à l’encontre de tous ceux qui refusaient de se soumettre à son autorité, en utilisant tous les moyens, y compris le meurtre, le massacre de population (notamment à l’égard de la tribu juive des B. Qurayza) la terreur (sourate VIII) et le supplice (sourate V). Mahomet est pour les musulmans : le « Beau Modèle » que tout croyant doit imiter par son comportement, sauf concernant certains privilèges que Dieu lui a accordés comme le fait d’avoir autant d’épouses qu’il le désire.
le 13/02/2011 à 05:02
Tout est dans le titre…
Comment ne pas avoir peur de gens qui veulent pouvoir vous lapider tranquillement dans la rue si vous osez manger durant le ramadan par exemple ou que non-musulmane, vous refusez la conversion ou le port du voile, de la burqa…[…]
le 13/02/2011 à 02:55
Islam = danger pour l’Occident
Intolérante envers les athées et autres religions. Intolérante avec les démocraties de l’Occident. Intolérante avec les femmes, justice basée sur la charia coranique incompatible avec nos lois. Prosélytisme religieux et vêtements d’un autre monde que le nôtre.
le 13/02/2011 à 02:15
Oui, oui, oui !
Il faut en avoir peur, ce qui ne veut pas dire se figer et attendre le coup qui va venir d’on ne sait où. Non, il faut en avoir peur pour réfléchir intelligemment à la manière de le domestiquer. Il faut lire et faire des recherches afin d’informer toute la population de la planète (pour cela il faut penser au prix payé par nos ancêtres pour séparer la religion de la politique et avoir une ferme volonté de servir ses semblables), les musulmans veulent revenir à une nation avec un « calife », rappelez – leur que sur les 4 califes reconnus par l’histoire, trois ont été assassinés par des musulmans (loyauté envers la religion et envers le prophète enterrée très tôt après le prophète), que la situation de la femme s’est réellement dégradée après le décès de leur prophète dans le conflit qui a opposé sa fille « Fatima » et son épouse « Aïcha » concernant l’héritage. Ali (« neveu et gendre de Mahomet »)et son épouse « Fatima » ont alors tout fait pour rabaisser la femme afin de se venger de « Aïcha », l’épouse qui n’a pas accepté de partager les richesses obtenues des différentes guerres, la suite est connue, l’appel des frères musulmans du port du voile pour désigner le nombre de leurs adeptes. Au lieu que les médias appellent le petit – fils du fondateur des frères, invitez plutôt « les nouveaux penseurs de l’islam », vous aurez peut – être un nouveau discours. On ne nous dit pas tout ! Alors faisons nos propres recherches afin de rendre à César ce qui appartient à César !
le 13/02/2011 à 02:01
Erreur historique monumentale !
« Le danger que représentait jadis l’URSS était infiniment supérieur à celui que revêt l’islamisme aujourd’hui » écrit Pierre Beyleau. Voilà une belle erreur. D’abord, le communisme a échoué puisque c’est l’Europe orientale qui est aujourd’hui démocratisée et non l’Europe occidentale qui fut soviétisée. A retenir, tout de même ! Ensuite, c’est oublier qu’historiquement, l’islam a envahi par la force des armes et des conversions forcées une bonne partie de l’Asie, et qu’il continue à progresser. Notre civilisation occidentale est menacée, de par sa tolérance même, par l’islamisme dont le fondement reste tout simplement l’islam.
Où le communisme pur et dur existe – t – il aujourd’hui ? En Russie ? En Chine ? Laissez – moi rire. Il n’existe plus qu’en Corée du Nord, tandis que l’islam progresse partout et menace toutes les cultures auxquelles il est confronté, pas seulement celle de l’Europe judéo – chrétienne et fondatrice des Droits de l’Homme. Cher Monsieur Beylau, you had a dream, but it was only a dream !
le 13/02/2011 à 00:44
Calmons les passions
As – sala m’amatit. Tandis que le modèle démocratique vire de façon fréquentielle vers le régime totalitaire. Le citoyen, lui, évolue vers une masse convulsive qui exulte sa haine vis – à – vis de boucs émissaires. Les commentaires de ce fil sont effrayants de part leur violence et nous rappelle de sombres moments. Cela ne fait que me conforter que le nihilisme produit l’anarchie des moeurs tandis que la religion, elle, canalise les passions. Comme l’affirme Tocqueville, la démocratie laïque n’est pas la fin de l’histoire et nul système ne peut se prévaloir sur les autres. Et au vue du marasme politique et économique actuel, il serait pessimiste d’affirmer que nous arrive vers la fin de l’histoire. Les peuples ont désormais besoin d’espoir. LOL
le 12/02/2011 à 23:08
Bien sûr !
… et quand on voit Tariq Ramadan (petit – fils du fondateur des Frères musulmans) proposer un moratoire sur la question de la lapidation des femmes… Si ça, ça fait pas peur… !
le 12/02/2011 à 22:44
C’est dur de mettre les religions au pas
L’islam est aujourd’hui une religion totalitaire et invasive comme le christianisme jadis. Le christianisme a été vaincu par des luttes sanglantes et aujourd’hui on peut vivre et penser librement en Occident. Combien de temps avant qu’il en soit pareil pour l’islam qui n’a que 1432 ans ?
le 12/02/2011 à 22:01
[…] Les communistes représentaient un moindre danger pour notre civilisation.
Ces intégristes sont beaucoup plus dangereux pour nos femmes et nos filles…..
le 12/02/2011 à 20:35
Oui
L’intégrisme sous toutes ses formes est une plaie pour l’avenir. Alors oui, il faut le dénoncer, le combattre et le sortir de notre pays et de l’europe. Et ceci quelque soit la religion. Il suffit de regarder l’histoire pour se rendre compte combien cela nous a couté terriblement cher de séparer la religion de l’état. Il est hors de question de replonger dans une horreur pareille. C’est un point non négociable et dont il faut marteler la vérité surtout en ce moment.
le 12/02/2011 à 20:33
Que d’intelligence, dans cette question !
Il en faudrait un peu plus dans la réponse, je le crains. Comme partout, tout est une question de proportion et de rapport de forces. Les équilibres sociologiques, démographiques, culturels et civilisationnels n’étant plus ou pas ceux auxquels se réfèrent les z’astucieux z’optinimiste, aucun coq de basse – cour n’a jamais eu peur de personne. Et pourtant, dans l’histoire, rien qu’au XX° siècle, pour tous les stratèges du bistrot médiatique qui n’arrêtent pas de la ramener avec « la Mémoire », il y a quelques leçons à tirer. De tristes leçons. Indiquons enfin, pour ceux qui ne s’en doutent pas, que l’on ne fait pas repousser les têtes que l’on a coupées.
le 12/02/2011 à 20:21
L’intégrisme musulman est en marche dans nos « démocraties molles »
Peur ou pas peur, l’intégrisme musulman est en marche dans nos sociétés qui lui ont ouvertes grandes leurs portes. Et il est illusoire de croire qu’un islam modéré est possible en France. Ces soit – disant musulmans modérés ne lèveront pas le petit doigt lorsque les purs et durs de l’Islam exigeront une allégeance totale à la loi divine. Comme ils ne protestent déjà pas lorsque des actions terroristes commises au nom d’Allah ensanglantent nos cités. Car chez le musulman il n’est pas question de rendre à César ce qui appartient à César, car tout appartient à Allah. Seul un dictateur façon Sadam Hussein peut imposer la laïcité à une population musulmane, mais certainement pas un démocrate ! Lorsque l’Algérie a accédé à l’indépendance, nos intellos lui ont prédit un avenir radieux sur fond de démocratie ! 50 ans ont passé et l’Algérie continue à vivre sous la dictature du FLN. Et les « révolutions » tunisienne et maintenant égyptienne n’y changeront rien : dans peu de temps les impératifs de la religion musulmane prévaudront sur l’envie de démocratie. Car un musulman tunisien, égyptien, algérien… appartient avant tout à la communauté des croyants (la Oumma). A une question d’Anne Sainclair sur la possibilité d’intégration en France des musulmans, le roi du Maroc répondit un jour qu’un musulman reste avant tout un musulman et ne sera jamais un véritable citoyen français. Et il savait de quoi il parlait ! Et puis dans ce monde de plus d’1, 5 milliards de musulmans, existe t – il un pays musulman où prévaut une véritable démocratie ? Les intégristes le disent : un jour la France sera une république islamique. C’est juste une question de temps et de taux de natalité. Alors soyons patients… !
le 12/02/2011 à 19:18
le 12/02/2011 à 18:58
Ah bon ?
M. Pierre Beylau votre article est un embrouillamini d’idées toutes faites et fumeuses, vous faites de la désinformation. Comment pouvez – vous dire qu’une religion « intégriste », quelle qu’elle soit, n’est pas dangereuse. Le mot intégriste est en lui – même nauséabond et rappelle des histoires très sombres, des régressions, de l’obscurantisme. Il est dommage que vous ne connaissiez pas votre sujet, choisissez en un autre la prochaine fois et particulièrement concernant l’Islam intégriste, idéologie politico – religieuse fascisante !
le 12/02/2011 à 18:42
Vous craignez les Grecs quand ils font des cadeaux, dit votre pseudo en latin, c’est exactement de quoi il s’agit. Comme vous le dites, le christianisme a mis des siècles à se libérer du cheval de Troie fabriqué par les théologiens ariens au service de l’empereur Constantin, autrement appelé « césaropapisme », système qui faisait de lui, et à divers degrés des souverains qui se sont succédé à travers l’Europe des califes avant l’heure, successeurs et représentants du Christ sur terre, bras armé de l’Église qui était leur complice, faisant sa guerre sainte. Ce système est logiquement tombé parce qu’objectivement absent des évangiles. L’islam, n’a pas eu besoin d’une manipulation théologique de ce genre, ayant été créé originellement par un prophète qui était en même temps un roi, prêchant et faisant la guerre sainte, auquel ont légitimement succédé les califes, ses successeurs sur la terre, à la fois empereurs et papes de l’islam, c’est le principe du « césaropapisme ». Il suffit de se balader un peu sur le net, les commentaires de vidéos youtube par exemple, pour constater que rôde parmi les islamistes le fantasme du retour du Calife, dont les derniers régnaient justement à Istanbul, ville fondée par l’empereur Constantin : Constantinople, et lieu de la manipulation théologique qui a pourri l’histoire du christianisme.
le 12/02/2011 à 18:42
Sur l’islamisme « modéré » turc
« Hélas, il suffit de connaître l’histoire de l’islam politique pour savoir qu’il n’est pas totalement infondé. Les juges rappellent que jusqu’au milieu des années 1990, Erdogan se présentait comme un « serviteur de la charia ». Il dit avoir changé. Mais l’AKP tente régulièrement de grignoter la laïcité turque, que ce soit en menaçant d’interdire la vente d’alcool dans l’un des coins les plus branchés d’Istanbul ou en encourageant le retour à une éducation religieuse.
Pour rassurer, les leaders de l’AKP aiment comparer leur parti à l’équivalent musulman d’un parti démocrate chrétien. L’argument est séduisant mais légèrement optimiste. Un jour peut-être, à force d’être contenu par le corset laïque, ce parti islamiste renoncera sincèrement à remettre l’islam politique au coeur de la cité. Pour l’instant, sa « modération » n’est due qu’aux menaces de dissolution à répétition, qui l’ont bel et bien contraint à tempérer son discours à défaut de modérer ses envies. Contrairement aux partis démocrates chrétiens ayant adopté la laïcité à une époque où la sécularisation avançait à grands pas, la mutation des partis musulmans se négocie dans un monde où la dynamique internationale les porte plutôt à vouloir abuser des pouvoirs qu’ils peuvent glaner.’
le 12/02/2011 à 18:37
La peur de l’autre ?
Il y a deux conditions pour que l’islam ne fasse plus peur aux occidentaux.
C’est premièrement que la pratique de l’islam ne soit pas perçue comme une menace pour notre façon de vivre.
Il faut que l’intégration des milliers d’immigrés qui arrivent de pays où l’islam est religion d’État puissent se faire dans la douceur jusqu’à admettre que l’on puisse croire ou ne pas croire, pratiquer ou ne pas pratiquer une religion. Il semble un peu partout que le multiculturalisme, effet visible du bien vivre ensemble en Europe, soit un échec. Si l’on en croit les réactions de A. Merkel en Allemagne, ou de N. Sarkozy en France, lors de son intervention télévisée « face aux français » de vendredi dernier. Mais, c’est au Royaume – Uni que le problème est le plus sensible à tel point que le premier ministre britannique à fait dernièrement une déclaration sur ce sujet. Je le cite  » Nous avons encouragé différentes cultures à vivre séparées. Nous ne leur avons pas donné une vision de ce qu’est notre société. Tout cela fait que les jeunes musulmans se retrouvent sans racines. La quête d’appartenance à quelque chose peut les conduire à cet extrémisme idéologique ». Voila, pour l’avenir, pourquoi certains ont peur qu’une partie de cette jeunesse déboussolée cherche sa voie dans l’extrémisme.
Deuxièmement il faut que la laïcité soit défendue par nos hommes politiques, ceci est valable pour toutes les religions, même chrétienne. Il y eut une époque où les chrétiens étaient seuls ou presque dans le paysage cultuel, maintenant, l’islam est devenu la deuxième religion dans ce pays. Il faut que la religion, toutes les religions restent dans le cercle strictement privé. Ni de prières de rue ni processions ne peuvent être admises sur le domaine public. La construction des lieux de culte doit respecter la loi de 1905 donc la séparation de l’église (cultes) et de l’État. Si ces conditions ne sont pas remplies, il a fort à parier que des frictions de plus en plus nombreuses naitront entre les différentes cultures et que la peur de l’autre n’aillent en s’amplifiant.
le 12/02/2011 à 17:30
Paralléles
Les sociétés égyptienne, tunisienne, algérienne etc. ont – elles décidées des dictatures des 20 ou 30 dernières années, souvent installées au nom du droit des peuples à disposer d’eux – mêmes et au nom de la démocratie face à un colonisateur impérialiste ? J’en doute : le sens de l’histoire, l’aveuglement des colonisateurs, les intérêts d’autres puissances, la volonté de quelques leaders charismatiques ont façonné le monde. Il en sera de même demain et je doute aussi de la capacité des foules égyptienne, tunisienne, algérienne etc. de résister aux dictatures intégristes. [… ]
le 12/02/2011 à 17:27
La liberté
La liberté des peuples réside essentiellement dans la capacité de ceux – ci à décider eux – mêmes de leur avenir. Or, pour autant que je sache, se doter d’un mode de gouvernement est sans doute à la base de ce consensus collectif. Il devient donc, maintenant, plus que jamais évident qu’il faut que l’occident oublie qu’il n’est pas le réfèrent en matière politique et que l’Égypte ou la Tunisie ont le droit de se doter des institutions répondant à leurs aspirations, même si ce régime peut être qualifié « d’islamique » ! Que les Tunisiens, les Égyptiens, voire les algériens veuillent se référer au Coran ne me dérange nullement : ces peuples en 1789, en 1940, voire en 1959 ne sont pas venus nous dire ce qui était « bon » pour nous, la moindre des choses est qu’on ne leur impose pas maintenant nos choix s’ils ne répondent pas à leurs aspirations.
gust901

le 12/02/2011 à 16:43
Faut – il avoir peur des intégristes musulmans ?
Oui, ils ne laisseront aucune place pour la démocratie ou autres religions, une fois implantés.
le 12/02/2011 à 16:36
Croyance
Le peuple ne se rend pas compte qu’il sera de toute façon manipulé soit par l’armée soit par les Frères musulmans et ce sera pire. Fini la liberté pour les femmes. Cela n’est pas fini…
le 12/02/2011 à 16:34
L’idéologie communiste ne considérait pas la femme comme un être inférieur à l’homme, en outre elle prônait une répartition des richesses plus juste. Sur ces deux points essentiels, elle n’est absolument pas comparable au fondamentalisme musulman. Une femme.
le 12/02/2011 à 15:27
Intégrisme islamiste
Avant toute chose il faut admettre que l’islamisme modéré n’existe pas et est une invention de notre presse occidentale afin de qualifier des régimes islamiques relativement bienveillants à notre mode de vie occidental. Seul les régimes islamiques totalitaires appuyé sur une allégeance totale de leur armée pourront faire triompher leur vision étriquée de l’islam (nous avons constaté ces derniers temps tant en Tunisie qu’en Égypte qu’une police aux ordres ne suffit plus à faire taire cette soif populaire de liberté et de fin des petites et grandes corruptions autour du pouvoir.) Aujourd’hui portés par l’explosion urbi et orbi de l’internet, cela sera de plus en plus difficile pour eux et seule une orientation vers un système à la Turque leur permettra de perdurer. Cela veut – il dire que les régimes iraniens et saoudiens iront en s’assouplissant ? Non tant qu’ils pourront compter sur la bienveillante complicité de leur armée, mais si celle – ci se range au côté du peuple alors commencera la fin de leur autoritarisme. Toutefois il faudra garder en mémoire que dans certains de ces régimes (Algérie, Pakistan) l’armée est compromise avec les pouvoirs en place et pour ceux – ci il est a craindre que comme en Iran cette soif de changement soit noyée dans un bain de sang. Il faut aussi ne pas perdre de vue que l’Islam est une religion plus récente que les autres, et qu’il aura fallu près de 1800 années pour que le royaume de France se libère du carcan de la religion d’état dans un bain de sang.

le 12/02/2011 à 14:43
Oui il faut avoir peur
Il ne peut pas y avoir de démocratie avec la religion. On n’en connaît pas d’exemple. Les « représentants de dieu » captent le pouvoir au nom d’une loi divine et font ce qu’ils veulent, et ce qu’ils veulent, c’est l’étouffoir, pour garder le pouvoir.
le 12/02/2011 à 14:40
OK si le peuple Égyptien ou Tunisien ou autre vit mal son présent et son passé.
En revanche, lorsque je vois les commentaires de certains, je m’accorde à penser qu’il ne faut pas rester en France, votre rêve n’est pas ici. Vous êtes les responsables de la confiance qui est accordée à l’extrême droite française par les millions de français à qui vous faites peur.
le 12/02/2011 à 14:21
Pourtant…
… l’Église catholique a pu, su et voulu faire son aggiornamento, alors qu’on la disait pétrifiée dans ses dogmes, moribonde, exsangue, en quasi – coma terminal. Comment dit – on aggiornamento en arabe ? l’islam en serait – il (in) capable, encore ? Ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain, patience ! Caveant consules…
quinquaix

le 12/02/2011 à 14:16
Quelle question idiote ! …
Bien sur l’intégrisme musulman est dangereux, citez moi un pays musulman où la démocratie façon occidentale existe ? L’Arabie saoudite finance tous les mouvements terroristes islamiques et quand un pays arabe bascule dans l’islamisme, aucune liberté telle que les pays modernes la conçoivent n’est appliquée…
On remplace une dictature par celle de la religion. Ce qui est plus grave, c’est l’emprise de la religion dans ces pays, qui fait qu’un pays peut se soulever contre un dictateur mais ne le fera jamais contre la religion dominante. Ces pays ont 500 ans de retard sur nous, la séparation de la religion et de l’état ne sera d’actualité que dans quelques siècles au mieux ! … A la limite le communisme, on est arrivé à s’en débarrasser en moins d’un siècle, la religion dans ces pays avec le niveau de la population, ne sera remise à sa juste place que dans 5 siècles.
le 12/02/2011 à 14:16
En avant l’islam
Hélas, nous considérons la révolution égyptienne comme étant bénéfique…
Il s’agit ici de poudre aux yeux. Le terrain est désormais ouvert aux islamistes radicaux qui se servent du désarrois de l’économie locale pour s’implanter de manière officielle dans le monde politique. Les frères musulmans ne sont pas les sauveurs.
Les États Unis, de par leur président tentent de garder la tête haute, plus dure sera la chute… Je m’inquiète pour l’état d’Israël car il risque très rapidement de se retrouver seul. Aucun état ne pourra combattre sans craindre de se retrouver dans une guerre mondiale sans précédent. Les révolutions des pays arabes marquent le début d’une croisade. Celle ci n’est pas désirée des musulmans en général, mais ils n’auront pas le choix. Marche ou crève
le 12/02/2011 à 14:16
Reponse : non
L’intégrisme musulman ne s’est développé que parce que ces pays musulmans étaient sous le joug de dictatures, parfois culturelles. Elles disparaitront d’elles mêmes comme dans les pays occidentaux. Les religions, adeptes de dictatures, disparaissent et, en tous cas, sont en profonde régression. Entretenir cette idée, est entretenir la crainte pour mieux asseoir des dictatures… Laissez vivre ces peuples, et vous verrez que la religion, quelle qu’elle soit reculera… et que nous nous en porterons que mieux…
le 12/02/2011 à 14:00
Soyons très vigilants
Cet article gentillet qui veut rassurer tout le monde est une œuvre de désinformation, dont peut – être l’auteur n’a pas conscience. Notre problème, à nous européens, c’est que la 5° colonne de l’Islamisme est déjà dans nos banlieues et dans nos villes. Ce sont les extrémistes qui donnent le ton et non le brave arabe pacifique qui nous est bien sympathique. Ces extrémistes nous empoisonnent la vie, lentement mais toujours en avançant. Interdiction du porc dans les cantines et maintenant obligation de la viande hallal, guérilla dans les collèges lors des cours d’histoire, de biologie, de sport ou de piscine, occupation des rues pour la prière du vendredi alors que des mosquées sont vides, défi du port de la burqa, etc.
L’islam est une religion de conquête et de conversion afin de créer l’Ouma, la communauté des croyants qui régnera sur le monde.
le 12/02/2011 à 13:01
L’intégrisme de la régression
Il faut craindre la kleptocratie, l’injustice et la spoliation car c’est cela le terreau de l’islamisme.
Pas de fond, pas de projet, pas d’imagination, voilà la réalité de l’intégrisme. Lorsque les gens ont quelque chose à gagner, l’idéologie du désespoir ne prend pas. Quand on n’a plus rien à perdre dans ce bas-monde alors le ciel est la seule chose à gagner. Dans notre Europe matérialiste nous avons les mêmes seulement on les appelle ultra-conservateurs ou ultranationalistes, prônant le rejet de l’autre soupçonné de corrompre notre identité. Concept démagogique pour recycler la notion de race des fachos du siècle dernier. En tout cas la respiration actuelle du monde arabe est en train de montrer qu’il y a une opinion publique avec des aspirations actuelles et réalistes. J’espère que beaucoup d’entre nous arrêteront l’amalgame Arabe = islamiste.
le 12/02/2011 à 12:37
Intégrisme
L’intégrisme prône l’application des contenus des textes religieux ; certes, il y a des hommes bons et d’autres mauvais dans toutes les religions, mais cela concerne les individus. Par contre le contenu des textes religieux n’est pas le même selon les religions. Si des hommes ont exercé la violence chez les chrétiens, ils n’ont pas pu le faire conformément aux Évangiles, mais en niant leur contenu. Par contre, est-ce la même chose dans les autres contenus religieux ?
C’est la raison essentielle pour laquelle ceux qui connaissent le Coran ont peur du fondamentalisme musulman.
le 12/02/2011 à 12:19
L’islam…
… radical est très dangereux, il constitue d’ailleurs, aujourd’hui, le plus grand danger pour la planète tout entière.
le 12/02/2011 à 12:15
Je regrette…
… qu’on voie pas dans la foule telle femme, jeune fille, ôter son foulard et le jeter par-dessus les moulins pour matérialiser un vrai changement dans un pays musulman ; après que Tariq nous ait rebattu « ad nauseam » les oreilles de ses jugements mi-datte mi-cacahuète, je pensais que la liberté de la femme moderne dût passer par sa libération vestimentaire : « Non ! le voile n’est pas religieux ; oui il peut l’être ; ça dépend. » On peut encore espérer, nos frères musulmans sont en train de découvrir la liberté pour la première fois dans toute leur histoire : patience !
Caveant consules…
le 12/02/2011 à 12:00
Ce n’est pas parce qu’il y a des intégristes catholiques qu’il ne faut pas avoir peur des intégristes musulmans. Les intégristes catholiques […] ne constituent un danger pour personne. Ils sont une poignée.
le 12/02/2011 à 11:50
Peur des intégristes ?
On pourrait peut être poser la question aux coptes d’Égypte, notamment aux survivants du massacre perpétré devant une église du Caire.
le 12/02/2011 à 11:40
Intégrisme musulman
Ce sont les musulmans qui doivent avoir peur de l’intégrisme, beaucoup confondent et cela leur porte préjudice.
le 12/02/2011 à 11:21
Eternelle justification
On nous rebat régulièrement les oreilles avec l’Islam tolérant, pacifique, bref parfait. Lisez donc le Coran […]. Vous y trouverez l’appel régulier à la violence (djihad) ; un code judiciaire insupportable (charia) ; la dhimmitude (ségrégation officielle basée sur la religion) ; la ségrégation sexuelle ; les codes alimentaires obligatoires ; l’interdiction pour les femmes d’épouser un non-musulman, pas le contraire car l’islam est macho ; le mépris de la vie et donc la culture de mort.
A l’appui de cet angélisme, on rappelle les horreurs du catholicisme, bien réelles. Mais à quelle époque ? Et celles du communisme, bien réelles également. Réveillez vous, l’islam a pris le relais. Le plus évident à ce jour, c’est que ce sont des musulmans les principales victimes des attentats perpétrés par des musulmans. Avant des attentats suicide chez nous ?
le 12/02/2011 à 10:44
J’aurais tendance…
… à dire : oui. L’intégrisme musulman me fait peur comme à beaucoup d’autres. Je pense toutefois que les Tunisiens et les Egyptiens, après avoir souffert de dictature, ont suffisamment été en contact avec nos « démocraties » pour rejeter une autre forme de dictature qui est celle d’une religion trop rigoriste.
le 12/02/2011 à 10:38
Intégrisme
Tous les intégrismes sont dangereux ,religieux ou non.
le 12/02/2011 à 10:30
Mirage ?
[…] Il est sans doute trop tôt pour discerner la menace réelle qui pèsera sur ces nouvelles démocraties et j’espère que les Égyptiens, Tunisiens et autres sauront déjouer les pièges.
Certains pensent donc qu’il ne faut pas s’inquiéter de l’intégrisme musulman, voire que c’est un mirage occidental. Je veux bien mais je note que les Égyptiennes, elles, s’inquiètent puisque dans le cadre des événements du Caire, elles ont déjà manifesté pour la garantie de leurs droits. Si elles l’ont fait c’est qu’elles doivent bien avoir quelques bonnes raisons de s’inquiéter… ne sont-elles pas les mieux placées pour juger ?
De plus, il me semble qu’il ne faut pas considérer la seule situation dans les capitales de ces États, à la population mieux éduquée (une partie au moins) et souvent vitrine du régime en place. C’est bien loin des villes que commence l’action des partisans de la Charia comme système de gouvernement, aidés en cela par la faiblesse de l’instruction des populations. L’avenir nous dira qui avait fait preuve de plus de clairvoyance.
le 12/02/2011 à 10:27
Oui dangereux
Oui l’intégrisme religieux est dangereux pour la démocratie, et pour le monde non musulman, même si en Arabie Saoudite les femmes ont moins de liberté que les Iraniennes, même si les milliards de Chinois et les millions d’Européens et d’Américains ne se convertissent pas à l’islam, le 11 septembre a eu lieu, les attentats de Madrid et ailleurs ont fait aussi des centaines de morts, oui le terrorisme islamique existe et nous n’avons pas à nous satisfaire de savoir si ils seront un jour au pouvoir ou dans un quelconque gouvernement sans baisser la garde et rester toujours sur nos gardes face à ce danger.
le 12/02/2011 à 10:26
Vue partisane !
A Monsieur Beylau :

Pouvez-vous démentir mon propos et affirmer que toutes les vidéos visionnables sur le net, ainsi que les reportages spécialisés récents sont falsifiés ou caricaturaux…
Ces témoignages font pourtant la part belle aux intégristes prosélytes de l’Islam (je crains que cela ne soit déjà un pléonasme) chaudement installés en Angleterre entre autres et qui nous font la démonstration de leur efficacité pour contrer nos valeurs basiques.
Je n’entends pas l’Islam modéré, tel que nous l’imaginons naïvement, démentir avec force et détermination ces actions, ou bien les journalistes feraient-ils de la rétention d’infos ?
Pour être crédible en Occident, l’Islam, comme la majorité des Chrétiens l’ont déjà fait par le passé, devra abandonner tout ce qui n’est pas que religieux dans la doctrine et dans son message de « Paix » !
le 12/02/2011 à 10:21
Nuage de fumée commode
Il faut bien reconnaître que le sujet fait couler beaucoup d’encre et permet d’intoxiquer l’opinion pour lui vendre ce qu’il faut bien appeler du « racisme ordinaire ». C’est d’autant plus facile que du fait de la crise les gens sont angoissés et naturellement réceptifs à tout ce qui exalte la peur de l’autre.
La menace n’est pas pour autant fictive mais elle est probablement exagérée. Comment reprocher à des islamistes de vouloir un État se référant à la religion alors que « l’identité chrétienne de l’Europe » est communément vendue à l’opinion et la laïcité attaquée de toutes parts par d’autres que les islamistes, qui d’ailleurs les soutiennent parfois quand il s’agit de contester l’autorité de l’État sur certains sujets.
Il est intéressant et positif de voir que ces peuples arabes méprisés et « pas prêts » pour la démocratie ont viré deux dictateurs massivement soutenus par nos gouvernements, et cela sans effusion de sang majeure et plutôt pacifiquement. Au lieu de nous réfugier dans le « vous allez voir, bientôt ils regretteront Ben Ali / Moubarak », acceptons leurs aspirations. Rappelons-nous que certains disaient la même chose en 1981 et que rien de tel ne s’est passé. Un peu d’humilité avant de jeter l’anathème sur les autres, du haut de notre arrogance minable.
le 12/02/2011 à 10:17
Un chrétien vous parle
En ma qualité d’évangéliste (terme qui dans notre jargon signifie simplement « celui qui apporte et enseigne l’Évangile »), j’affirme que toutes les religions ont vocation à se développer. Seuls les idéalistes ou les complices ne disent pas cette évidence.

Mais !
Ceux qui utilisent la force, la menace ou la terreur sont à craindre et à combattre de toute notre énergie (y compris les chrétiens, quelle que soit leur dénomination).

S’il y a légitimité à vouloir partager ses idées ou ses « vérités » avec son prochain, l’amour seul doit en être le moyen, et le respect absolu de la liberté de l’autre doit être le mot d’ordre.

De mon point de vue, cet article se trompe, hélas…

le 12/02/2011 à 10:10
Faut-il avoir peur des intégristes musulmans ?
Évidemment que oui, ces fanatiques seront les artisans du prochain conflit planétaire, et ça commencera par l’attaque d’Israël…
le 12/02/2011 à 10:07
Religions
Qu’il s’agisse de l’islam ou du christianisme (romain ou protestant), ces religions ont toutes versé dans une forme ou une autre de terrorisme (inquisition, charia, fatwas, etc.). S’agissant d’impostures permettant à leurs gourous auto-proclamés de s’imposer et de s’enrichir sur le dos des « gogos » prêts a avaler n’importe quelle couleuvre, on comprend mieux pourquoi la Chine s’en méfie autant ! Quant au péril islamo-intégriste il est bien réel puisqu’il cherche à s’imposer au reste du monde (guerre sainte) et le meilleur moyen d’éradiquer un ennemi c’est encore de ne pas le laisser se développer…
le 12/02/2011 à 09:26
Quelques sourates à expliquer
L’islam ne peut se pacifier qu’à la relecture de quelques sourates qui font qu’on peut interpréter le Coran comme une incitation à détruire les Infidèles, c’est à dire ceux qui ne sont pas musulmans. Si les musulmans d’Europe acceptent d’identifier ces sourates et d’en donner une lumière pacifique, alors les musulmans seront considérés comme des croyants ordinaires. L’Islam est une religion de paix, alors prouvez-le. […]
le 12/02/2011 à 09:26
Angélisme dangereux…
Prétendre que l’islamisme était moins dangereux que le communisme car il ne pouvait pas aligner les mêmes divisions que l’URSS relevait de l’angélisme. Angélisme de l’Occident et notamment de la CIA qui ont cherché à les utiliser et à les manipuler. Le communisme a fini par s’effondrer, pas l’islamisme. Bien au contraire, l’islamisme est devenu l’ennemi number one de l’Occident et du monde libre, monde arabo-musulman compris. Car, ne nous faisons aucune illusion, un Etat islamique (modéré ou pas) a pour institution le Coran, pour programme politique le Coran, c’est-à-dire la charia et le djihad.
le 12/02/2011 à 09:24
Meilleure formulation…
Faut-il avoir peur de retourner au Moyen Age, dans nos mentalités et dans la vie quotidienne ?
le 12/02/2011 à 09:24
Mais non, pourquoi faudrait-il avoir peur des intégristes qui ne font rien d’autre qu’envoyer gamins (ou gamines), dûment bardé d’explosifs, n’importe où, n’importe quand, n’importe comment, pour se faire exploser (pour la gloire d’Allah !) avec le maximum de chances de tuer le plus grand nombre possible d’innocents êtres humains ? Pourquoi donc s’en méfier, puisque c’est pour notre bien (et le leur) et c’est pour sauver nos âmes (et les leurs) ; vous savez bien : « brûlez-les tous, Dieu (Le Vrai !) reconnaîtra les siens » (il y a 500 ans et quelques), alors…
La charia est une bluette qui ne commande lapidation, décollation, mitraillage, etc., que pour distraire les foules qui sont interdites de profession, cinéma, télé, écoles (autres que coraniques, et encore, Coran, lequel…). A la rigueur, ils tolèrent le système des mollahs iraniens encore qu’il soit un peu laxiste…
Bref, n’ayez pas peur mais préparez-vous plutôt à « fêter » les exploits des disciples des grands humanistes que sont MM Ramadan frères (et frères musulmans), lesquels, indépendamment des procès perdus, n’ont d’ailleurs pas encore signé le moratoire sur la lapidation des femmes, sans doute la crampe de l’écrivain, ils écrivent tant de livres pour l’édification des masses « fidèles aussi bien qu’infidèles ». Pourquoi donc ces hommes (et leurs semblables) remplis de valeurs morales, scientifiques, philosophiques, religieuses, devraient-ils inspirer autre chose que respect et estime ? La peur… ? Le mépris ? La haine ? L’auberge espagnole, on y trouve ce qu’on y apporte…
le 12/02/2011 à 09:24
Pour ce journaliste, non ! Pour moi, Oui !
J’ai discuté avec des Islamistes en Algérie, Tunisie, Egypte et Inde : leur projet ne consiste pas seulement à imposer un régime Islamiste (Charia, statut de la femme inférieure..) dans les pays musulmans, mais aussi à convertir la Terre entière. C’est logique, l’Islam est universaliste (au contraire de l’Hindouisme, par exemple), au même titre que le Christianisme. Comme le dit fort bien « Voltaire », croire le contraire est comique !
Après avoir discuté avec ces gens, je crains l’islamisme intégriste, oui !
Je ne crois pas qu’ils aient la moindre chance conquérir le monde (beaucoup moins que les Communistes en leur temps), mais il peuvent faire beaucoup de mal, non seulement par des attentats en Occident -3000 morts le 11 septembre, quand même !- mais surtout dans les pays musulmans où ils pourraient prendre le pouvoir.
Rappelons qu’ils ont fait plus de 100 000 morts en Algérie, que le régime Taliban coupait les mains des voleurs et lapidait les femmes adultères (ou prétendues telles), et que dans le seul régime islamiste actuel, en Iran, les élections sont truquées, la censure règne, les opposants emprisonnés, les femmes non-voilées battues…
Quand l’auteur de cet article […] ose montrer en exemple l’Arabie Wahabite, « Luthérienne » (??? la réforme d’ibn Wahab était plutôt proche de Savonarole !), il oublie de préciser que l’Arabie saoudite -où est né Ben Laden- subventionne les mouvements intégristes et les imams les plus réactionnaires dans tout le monde musulman.
Je crois que l’Islamisme intégriste peut ramener le monde musulman, là où il prendrais le pouvoir, au haut moyen-âge. C’est leur but affiché (le retour au VIIème siècle, époque glorieuse de l’Islam), mais ce serait un désastre pour les pays musulmans.
Je ne souhait qu’une chose au peuple égyptien, qu’il rentre enfin dans le XXIème siècle, avec la liberté et la démocratie.
Pas qu’il retourne au VIIème siècle…
le 12/02/2011 à 09:23
Angélisme
Je constate avec indignation que certains journalistes essayent depuis quelque temps de nous convaincre qu’il ne faut pas craindre les Islamistes dans un gouvernement. Partout où les religieux sont au pouvoir les libertés ont régressé, les femmes sont opprimées, c’est un retour à l’obscurantisme avec l’application de la Charia. Nous sommes au XXIe siècle ; pourquoi ces messieurs ne nous parlent-ils pas des préceptes religieux de l’ayatollah Khomeini encore en vigueur en Iran, ce révolutionnaire religieux et homme politique encensé par tous pour libérer son peuple – je vous conseille la lecture du petit livre vert de Khomeiny.
Tariq Ramadan est partout faisant du prosélytisme islamiste sous couvert de courtoisie et de bienséance ; il avait disparu du paysage médiatique mais nos journalistes parisiens l’adorent et ne manquent pas une occasion de lui donner la parole.
le 12/02/2011 à 09:16
Frères musulmans
Bravo ! Vous avez assassiné Sadate trop tôt pour récupérer un Moubarak pour 30 ans !
Vous avez bien compris la leçon et êtes parvenus a vos fins en vous débarrassant de Moubarak pacifiquement.
Pour vous la voie est libre grâce aux grands démocrates que nous sommes !
Nous ne sommes pas à un Munich près.
le 12/02/2011 à 09:15
Tous les intégrismes sont dangereux.
Tous les intégrismes sont dangereux, quelle que soit la religion. L’intégrisme à son pendant laïc : la dictature. Dans les deux cas les peuples sont verrouillés pour la gloire, le profit de quelques – uns qui croient détenir la vérité ultime. Mais les révolutions tunisiennes et égyptiennes nous enseignent que l’aspiration à la liberté est supérieure à toute forme d’intégrisme ou de dictature. En Europe, les peuples ont renversé l’absolutisme royal et condamné l’inquisition. Les Arabes suivront ce chemin vers plus de liberté. Même à Riyad une poignée de femmes a manifesté ces derniers jours pour obtenir de meilleurs conditions pour leurs proches emprisonnés.
le 12/02/2011 à 09:13
Prêt – à – penser médiatique
Curieuse la façon dont se développe soudain dans les médias – , unanimement comme d’habitude – cette nouvelle mode… : après l’épouvantail du « méchant » islamisme, le loukoum de l’islamisme « modéré » !
le 12/02/2011 à 09:08
Les intégristes Bisounours !
L’auteur de cet article a découvert une nouvelle catégorie d’intégristes islamistes : les intégristes « Bisounours » ! C’est bien connu, l’Islam n’a aucune vocation universaliste, il se limite juste à l’Arabie, et encore !
Il respecte toujours la volonté démocratique du peuple, comme on a pu le voir en Iran, durant les manifestations, ou en Afghanistan, sous les gentils et débonnaires Talibans.
Certes, les intégristes peuvent faire quelques petits attentats, qui ont fait à peine 100 000 morts en Algérie (une broutille) et, parait – il, quelques vitres cassées au World Trade Center vers le 11 septembre 2001. Mais ce sont des « détails », comme dirait l’autre !
le 12/02/2011 à 08:52
C’est tout vu. Et je sais de quoi je parle pour l’avoir vécu que ce soit en Pologne et en URSS de la période stalinienne à celle de Brejnev. Période difficile mais vous n’étiez pas obligé d’être membre du parti et l’était ceux qui le faisait par intérêt. Mais si la charia s’installe dans un pays alors les gens n’auront vraiment pas le choix. Il faut se réjouir de ce qui se passe en Tunisie et en Égypte, mais il faut attendre et nous en reparlerons dans 1 an. Il y a quelques années c’était la joie en Iran. On en connaît les résultats. Une dictature reste une dictature.
le 12/02/2011 à 08:51
Vivre ou mourir ?
« Il faudra s’habituer à vivre avec le fondamentalisme musulman.  »
Il faudra plutôt s’habituer à disparaitre avec le fondamentalisme musulman.
L’islam est régi par la charia, la loi musulmane qui impose le djihad, à savoir un état de guerre sainte permanente, puisque perpétrée au nom d’Allah, contre le dar al – harab (le “territoire de guerre” temporairement aux mains des non musulmans) qui ne peut prendre fin qu’avec la soumission du monde entier à l’Islam. (Coran 2. 190 – 191, 2. 216, 61. 4.)
Aujourd’hui ce djihad est essentiellement démographique. L’immigration – conquête a remplacé le sabre et la guerre, qui avaient soumis et islamisé presque tout le bassin méditerranéen et une partie de l’Asie. Elle est plus lente, insidieuse, mais inéluctable.
Un seul point reste imprévisible, le choc avec l’Asie non musulmane.
le 12/02/2011 à 08:20
Les commentaires sont toujours
… intéressants à lire.
L’intégrisme religieux est dangereux quelques soit la religion. L’islam est médiatisé mais peu ou pas connu de beaucoup d’entre nous. La peur de la différence et le populisme sont aussi des dangers de notre société. Qui ce souvient de l’intégrisme catholique près à faire bruler de cinéma lors de la sortie du film « la dernière tentation du christ » ? Il faudrait apprendre, comprendre, avant de juger ? Et ne pas oublier de balayer devant notre porte !
le 12/02/2011 à 08:14
Comme si
… les islamistes n avaient pas eux aussi des envies d’expensions mondiales et universelles…
le 12/02/2011 à 06:30
On veut blanchir QUI ?
Faire croire aujourd’hui que l’islam n’est pas dangereux, c’est ce cacher la face. Beaucoup de pays prônaient pour une démocratie en tunisie, en egypte et maintenant ils se ravisent car l’islam est là, alors on va nous dire que les terroristes n’existent pas, que les tours américaines se sont effondrées toutes seules, que les femmes adultères ne sont pas lynchées… Les pays occidentaux ont une culture à eux et qui n’est pas compatible avec l’islam. Nous nous sommes battus pour la séparation de l’état et de l’église, nous nous sommes battus pour la laïcité alors que les musulmans en fassent de même après on verra.
le 12/02/2011 à 02:58
L’islam en déclin ?

Vous devez vivre dans une dimension parallèle peuplée de nounours ?
le 12/02/2011 à 01:09
oui, il faut dire qu’on a peur
Il faut avoir peur de l’intégrisme et de l’islam, sinon, comment justifier les dictatures faites au nom de la lutte contre lui ? Et comment justifier nos positionnements ? Regardez Ben Ali, dont on sait depuis 15 ans qu’il est un tyran (en tout cas moi, peut-être pas les sevices secrets français…), comment quelqu’un comme Seguin pouvait-il faire son appologie, et nous ne pas nous revolter si ce n’est par peur de l’intégrisme ? Cette peur justifie notre silence ; il faut dire qu’on a peur.
le 12/02/2011 à 00:58
Devoir de mémoire
La religion a toujours eu une « fonction politique » ; cela a été vrai, dans notre histoire européenne, avec le Christianisme et cela reste vrai avec l’Islam. L’oublier, c’est s’exposer à des surprises, pourtant bien prévisibles. La force des religions est de n’être point accessible à la rationalité du discours et de la pensée ; elles ne peuvent donc point être combattues sur ce plan là..
le 12/02/2011 à 00:28
Oui !
Oui, il faut avoir peur des intégristes musulmans. Ils n’ont plus d’avenir à long terme et donc vont être d’autant plus hargneux dans le présent.
le 11/02/2011 à 23:40
Logique
Faut-il avoir peur des intégristes Musulmans ? Oui.

Faut-il pour autant soutenir n’importe quel dictateur qui prétend les combattre ? Non.

On pourrait peut-être faire confiance aux peuples ?

Visiblement, ils savent parfaitement ce qu’ils veulent : la même chose que nous.

Algérien mais un vrai pas comme merzouk

le 11/02/2011 à 23:24
A Merzouk
Juste un truc mon frère en lisant votre commenatire j’ai cru lire un roman policier même un best seller, je suis Algérien je connais mon pays mais au point de maquiller votre passage avec votre copine pardon je ne sais quoi comme si c’était votre fiancé, arrêtez Monsieur en Algérie vous avez le droit de critiquer le président même plus, mais pas le droit de critiquer Rebrab pas le droit de critiquer les militaires et j’en passe, le parti dont vous êtes en train de faire de la publicité gratuite mais mensongère, car il faut le signaler il y a pas si longtemps (et celà pour vous rafraichir la mémoire) était un des farouches défenseur du système Tunisien avec Benali et la laicité instauré et que libre à quiconque de faire ce qu’il veut suivant le respect de sa culture de son environnement ; et le plus important de son peuple aussi le RCD a toujours admiré le président Moubarak et vous savez pourquoi, alors arrêtez avec votre film […], je suis Algérien et je connais mieux que vous le pays mais je connais le vrai problème c’est Rebrab le petit comptable d’un jour devenu la première richesse en Algérie […]. En plus le peuple Algérien commence à comprendre votre jeu et le comprend bien et vous allez le payer cher et en plus d’ici peu, l’Algérie c’est un autre et même un grand enjeu qui risque de faire mouche mais vraiment mouche et vous serez les premiers à gouter du gateau.
le 11/02/2011 à 23:19
Un intervenant conseille
… de lire le Nouveau Testament et le Coran… Conseil judicieux ! Pour ma part c’est une chose que j’ai faite depuis plusieurs années et je peux vous affirmer qu’entre les deux, il n’y a pas photo au bénéfice du Nouveau Testament bien sûr ! Et c’est un athée qui vous le dit !
le 11/02/2011 à 23:13
L’islamisme moins dangereux que le communisme…
…d’autrefois dites-vous ! Moi je dirais « faut voir » ! … Je n’en suis pas convaincu du tout et pour tout dire je pense exactement le contraire ! Encore un journaliste angélique, un de plus !
le 11/02/2011 à 23:11
Islam
Article stupéfiant, je ne trouve pas de mots pour exprimer mon indignation. Ainsi l’islam n’a pas de vocation universaliste ! […] Je ferai simplement une remarque sur les moeurs des musulmans. Lesquels sont légitimes dans les pays musulmans mais inadmissibles et mortifères dans nos pays : fin de la vie sociale, rues et lieux de divertissement occupés par des seuls hommes, revendications permanentes de toutes sortes : alimentaires, religieuses, médicales, etc. Cela vous convient et vous êtes dans la bonne voie : la démographie exaucera vos observations.
le 11/02/2011 à 22:48
Après lecture de cet article et des commentaires…
Je me pose ces questions : faut-il accepter la Turquie dans l’Europe ? Que sera devenu l’islam « démocrate » de ce pays dans quelques années ?
le 11/02/2011 à 22:47
Et les coptes ?
Voilà un article bien-pensant qui rassurera certainement les coptes, et plus généralement toutes les minorités chrétiennes du Moyen-Orient.
Jean-Francois Morf

le 11/02/2011 à 22:32
La génération Internet (2/3 de la population)…
… n’a pas fait la révolution du 11 02 2011 pour revenir ensuite 1400 ans en arrière en voulant vivre comme Mahomet ! Ils ne vont tout de même pas se faire avoir par les mollahs comme les Iraniens se sont fait rouler dans la farine par leurs ayatollahs multi-milliardaires tout puissants ! Ils voient sur Internet comment nous vivons mieux que eux, en l’absence de religieux tout puissants ! Si les religieux tentent de prendre le pouvoir, ils vont prendre des millions de souliers dans la figure ! Lisez le nouveau testament et le Coran, et vous comprendrez vite où est la vérité ! (Je vous recommande de lire le nouveau testament en bande dessinée)
planteur de m….

le 11/02/2011 à 22:20
Déclin ?
Sur le déclin l’Islam, et sans aucun doute. Si on considère le M – O comme une tragédie de théâtre, l’Islam est venu pour faire contrepoids à la toute puissance de l’Église de Rome. L’église de Rome étant elle-même sur le déclin actuellement, l’Islam n’a plus sa raison d’être. De toute façon, ce sont les temps modernes qui ne s’accommodent plus de ces idéologies dépassées.
NoComment
le 11/02/2011 à 22:04
Demain sera un grand jour à Alger !
Dans cette « révolution » l’islam a le profil bas car tout le monde a compris que c’est à cause de cette religion que les dictateurs justifiait leur main mise sur certains pays. Bizarre que même en Algérie lors de la révolte d’octobre 1988, les militaires ont permis aux islamistes de récupérer ce mouvement après 3 jours et ont même réussi à faire croire que le FIS emportait les élections. ? Tout cela était de la manipulation de la Sécurité militaire qui s’appelle aujourd’hui la DRS. On attend d’ailleurs les « jeux » de cette centrale qui va encore jouer à fond la carte des troubles et pourquoi pas faire croire à un autre faux tournant historique.
Tout le monde sait que Bouteflika est une marionnette entre les mains de l’aile droite de l’armée et son fer de lance la DRS, sinon il aurait ouvert les frontières avec le Maroc depuis très longtemps.
Demain sera une journée déterminante et l’on voit déjà des convois de militaires se dirigeants sur Alger ; ces bidasses seront habillés en policiers pour empêcher la marche.
La France rate encore l’occasion de se déterminer par rapport à ce qui va se passer ; l’ambassade ne sait-elle pas se qui se trame déjà ?
Après l’Égypte voilà que le destin des Algériens est enfin à la libération.
Nous sommes partis depuis quelques heures vers Alger en passant par des départementales, Nous sommes dans un convoi de voitures pour faire croire à un mariage ; la fiancée (une militante du RCD) est bien fardée et après quatre barrages de la gendarmeries, nous sommes quand même fiers d’être assez convainquant.
Une halte dans un ciber de Bordj Menail pour ces quelques lignes et puis souhaitez nous bonne chance ! Demain sera le grand jour.
Je pense à un mot d’ordre » Boutef dégage, DRS dans les casernes, Brakate ».
le 11/02/2011 à 21:55
L’integrisme…
… c’est l’Islam !
Sa pratique autorise les fidèles à ostraciser, mépriser, parfois opprimer, voire massacrer ceux qui n’en sont pas. C’est le cas en Irak, en Iran, en Arabie saoudite, en Algérie où sont mis en prison les chrétiens jugés prosélytes…
L’islam, ou du moins ceux qui le pratiquent, c’est comme la chrétienté en France il y a quelques siècles : pas de place pour les autres.
Entre le communisme, la religion ou autre chose, il faut à chaque peuple son opium… et nous en respirons les fumées malgré nous.
le 11/02/2011 à 21:39
Il ne faut pas redouter l’Islam mais l’Islamisme
Faites bien la différence et gardez bien à l’esprit le fameux projet d’islamisation méthodique de l’Europe, et découvert en 2001 à Genève et dont l’auteur présumé est Said Ramadam (le père du si gentil Tarid mais pas pour autant moins dangereux, et le gendre du fondateur des frères musulmans).

Je peux témoigner de la générosité de l’Islam et de sa non dangerosité si on écarte les islamistes, qui ne font que de la mise en scène pour abuser plus facilement de l’ignorance et du faible niveau d’instruction de certains fidèles. Mais leur vrai dessein n’est pas la religion mais le pouvoir et l’argent au nom de dieu…

Nous avons eu nos catholiques intégristes, toujours prêt à bruler n’importe qui pour n’importe quelle raison, aujourd’hui il nous faut définitivement faire barrage à ces nouveaux intégristes religieux. Que les musulmans de France face le tri fermement, et ils gagneront la reconnaissance de tous leurs compatriotes, sinon cela finira mal…
le 11/02/2011 à 21:13
Peur dîtes – vous ?
Ce dont les peuples qui luttent contre les dictatures ont vraiment peur c’est de l’illusion de savourer la Démocratie rejetée depuis très longtemps par les pays de l’Occident. Je ris lorsqu’on me fait l’éloge de ce petit mot « démocratie » qui ne se résume en fait dans beaucoup d’esprit qu’à la liberté d’expression ; et bien dites vous bien qu’en islam la liberté d’expression pour réclamer le départ d’un tyran a été promulgué par Abu Bakr (le premier Khalifa) lorsqu’après la mort du Prophète, que le salut de Dieu soit sur lui, déclara : »Oh peuple si vous voyez en moi une déroute du Droit chemin alors brandissez vos épées contre moi ». Je crois pas qu’un chef d’état ou Roi eut le courage de s’adresser à son peuple de la sorte.
le 11/02/2011 à 21:03
l’intégrisme…
… N’est qu’un prétexte fallacieux des pays occidentaux pour maintenir au pouvoir des dictateurs corrompus qui faisaient ce que l’occident leur demandait de faire. Comme si les peuples qui se soulevaient aujourd’hui pour sortir du joug de ces dictateurs n’avaient qu’une envie, se mettre sous le joug d’un autre dictateur.
Ces peuples sont assoiffés de libertés, ils veulent vivre libre, ils veulent pouvoir s’exprimer librement.
Alors par pitié, ne nous bassinez pas avec les intégristes.
le 11/02/2011 à 20:44
islam n’est pas une politique
L’origine de toute démocratie s’inspire de la religion, alors pourquoi culpabiliser l’islam ou voir un danger d’exposer certaines règles divines telles que l’égalité la fraternité et l’honnêteté ? Avant toute existence de religion ou tendance politique l’homme s’est toujours battu pour sa liberté.
le 11/02/2011 à 20:28
Certainement
Ils n’ont pas dit leur dernier mot. C’est maintenant que les choses sérieuses commencent.
le 11/02/2011 à 20:22
Oui.. Il faut redouter ce mouvement
La démocratie réussit peu dans les pays arabes ou musulmans :
– en Algérie, des élections libres avaient amené la victoire du FIS suivi
d’annulation des élections, puis de la guerre civile…
– au Liban, chaque élection a conduit à des massacres. Les vaincus se vengent sur les vainqueurs et un jour, c’est le Hezbollah soutenu par l’Iran qui arrive…
– en Iran, la « dictature » du Shah s’est terminée par une révolution qui devait
conduire à la démocratie. En fait, c’est une dictature religieuse, la pire de
toutes…
– en Irak, la démocratie a conduit à un régime de terreur sur fond religieux qui a fait plus de morts que Saddam Hussein avait pu en faire…

Les autres pays : Maroc, Jordanie, Yemen, Lybie, Egypte, Tunisie… ont connu une période de stabilité soutenue par une dictature implacable.
Le cas de l’Arabie Saoudite est spécial : la famille royale fait ce qu’elle
veut, protégée par le caractère « sacré » de sa terre et une police religieuse
implacable. Mais la monarchie saoudienne commence à trembler …

Aujourd’hui, sous les coups de boutoir d’une révolution populaire, la Tunisie
est tombée. L’Egypte depuis ce jour…

Pourtant, il ferait bon de s’interroger… En dehors des pays occidentaux,
quelque peu aveuglés par un intellectualisme démocratique qu’ils veulent imposer au monde entier, qui soutient ces révolutions et cherche à mettre à mal ces régimes totalitaires ?
Une « Internationale Islamique » s’est formée grâce à une alliance informelle
entre Iran, Al Qaïda, Talibans d’Afganistan, Hamas, Hezbollah, Frères
Musulmans… Leur objectif ? Fédérer le monde musulman sous une seule religion : l’islam, leur idéologie ? La charia… leurs ennemis ? Israël et les Etats-Unis qui sont leur allié inconditionnel.
Observez bien les récentes déclarations de l’Iran… Observez un homme tel que El Baradei, ancien directeur de l’AIEA qui a tout fait pour ralentir les
enquêtes visant le programme nucléaire de l’Iran, ce El Baradei (probablement mu par un curieux pressentiment) dont la valise était déjà prête aux premiers jours de cette révolution dite « spontanée » en Égypte et qui, tout naturellement, s’est vu désigné comme interlocuteur par les Frères… brandissant son Prix Nobel comme Soliman le Magnifique, son sabre.

Les mouvements fondamentalistes ont leurs ressources, leurs financiers, leurs banques, leurs télés dans les émirats. Ils quadrillent les populations par leurs actions sociales: aide aux démunis, dispensaires, écoles coraniques.. Mais cela n’est pas gratuit et leur popularité augmente, jusqu’au jour où, par le jeu d’une démocratie qui donne le même pouvoir de décision à chacun, le nombre l’emportera et fera basculer le pays. Pour cette raison, ils cherchent à faire tomber les régimes anti-démocratiques, ce n’est pas dans un souci altruiste et généreux.

Le terrain est d’ailleurs prêt car dans la majorité des pays arabes, l’article 2 de la constitution précise que « l’islam est religion d’Etat »!

Prudence donc !
le 11/02/2011 à 20:12
Eh bien…
Nous allons voir dans quelques mois ce que ça va donner…car si ça bouge dans tous les pays arabes il y a les « intégristes » derrière et nous avons eu l’exemple en Iran.

le 11/02/2011 à 19:44
OUI…
Bien sûr qu’il faut avoir peur des musulmans intégristes. La France comme l’Europe frémissent à la pensée qu’un jour, peut-être ils dirigeront l’Égypte et la Tunisie. La gauche française devrait faire attention en critiquant la France de ne pas s’impliquer dans les affaires de ces 2 pays, en soutenant le peuple. Attendons voir ce qui va se passer. Nous n’avons pas à faire de l’ingérence. On trouvera chez nous toujours des gens pour mettre de l’huile sur le feu.
le 11/02/2011 à 19:30
Aveuglement ?
Jusqu’où l’aveuglement (volontaire ?) conduit. L’Islam fondamentaliste pas un problème pour nous ? Je donne rendez – vous à l’auteur dans cinquante ans lorsque la France sera sous le régime de la Charia.
le 11/02/2011 à 19:25
Faut – il avoir peur ?
Oui !
le 11/02/2011 à 19:19
Pauvres égyptiennes
Que ceux qui en doutent aillent passer une semaine en Iran!
le 11/02/2011 à 19:11
Pas rassurant
Le but des islamistes est de créer des républiques islamistes, comme en Iran. Dans les démocraties occidentales, nous luttons depuis toujours pour maintenir la laïcité. Lorsque les musulmans vivant en France auront fait la preuve absolue qu’ils veulent pratiquer leur religion comme les autres religions dans la discrétion et sans prosélytisme, alors ils seront les bienvenus.

Publicités

A propos pinkette234

Je m'intéresse à tout ce qui se passe dans le monde...j'aime et aide les animaux autant que faire se peut ...
Cet article a été publié dans religion. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s