«  »Deux poids deux mesures » »dites-vous?

Dans un article paru cette semaine sur armée.com (1), et dont j’ai repris et adapté plusieurs passages, le père Benoît Jullien, aumonier détaché au 2°REP (régiment étranger parachutiste) dénonce.

Il accuse l’armée, et donc le gouvernement français, de faire trop de compromis avec les islamistes, de se montrer trop bienveillant envers leurs coutumes, tandis qu’il ne leur est demandé, en retour, aucun respect pour NOS coutumes. Il dénonce cette obligation de garder profil bas devant l’Islam pour ne pas le froisser, et l’ordre donné de s’adapter à eux. Comme en France, en fait.

Par cinquante degrés, une militaire en uniforme distribue l’aide humanitaire. Heu… pas exactement. En fait elle distribue des tapis de prières. Elle a reçu l’ordre de se soumettre, d’accepter de couvrir ses bras et sa tête pour ne pas heurter. Ce que je comprends pour un lieu de culte. Mais pour une distribution de tapis ? D’autant que la réciproque n’est pas vraie : « Pendant qu’on rendait hommage à un légionnaire tué, drapeau français dans le vent, militaires au présentez-armes, minute de silence, des dignitaires locaux invités aux cérémonies sont restés assis plaisantant bruyamment entre eux. »

Au passage, et toujours selon le père Jullien, les contribuables français financent ces tapis de prière. Entre les livres d’école palestiniens qui prônent la destruction d’Israël, la construction des mosquées en France, les cartes de Palestine qui « oublient » de représenter l’État Hébreu, et le repas Hallal des gendarmes, le contribuable français finance décidément beaucoup de chose, dans le sens de l’Islam.

En Afghanistan, en terre d’Islam, explique le prêtre, c’est normal d’avoir pour épouse une fillette de dix ans. En France, c’est de la pédophilie. Le militaire français sait faire la différence et la gérer.

Sauf que lorsque des militaires assistent à la quasi mise à mort d’une mère de famille par son mari, qui l’assomme de coups de pieds sous les cris de joie de ses fils, et qu’ils doivent rester impassible parce que ce sont les lois mahométanes, ils ont la juste impression qu’on leur impose de renier leurs valeurs. Comment peuvent ils ensuite faire le tri entre cette absence de morale et leurs valeurs républicaines, questionne le prêtre.

Et j’ajoute : lorsqu’un islamiste, en France, roue de coups une de ses femmes, sous les regards de ses enfants, voire même sous les cris de joie de ses fils, dans ces zones de non droit ou l’on applique un autre droit, quelles valeurs reçoivent ces jeunes générations qui vont demain dominer, en nombre, la France ?

Benoît Jullien : « Ces « deux poids deux mesures » morales, à des milliers de kilomètres de distance, peuvent déstabiliser gravement le psychisme de nos soldats. ». Qu’il se rassure, nos élites ont la solution : islamiser la France afin qu’il n’y ait plus « deux poids deux mesures ». C’est ce que sont en train de faire les euro-députés et leurs dévoués complices, ONG antiracistes, journalistes, hommes politiques gauchistes et altermondialistes, pendant que, pardonnez moi d’être cru et brutal, les assises de l’islamisation font – pour l’instant – encore joujou avec des déclarations d’intention sans la moindre dimension stratégique.

« tabasser une femme devrait normalement conduire le responsable devant un juge. Sauf que le juge c’est le mari barbu qui donne les coups. La femme est son objet, sa bête de somme. Sa prison est son voile. Le militaire français n’est plus qu’un simple observateur qui se déshumanise. »

Et en France ? Où est passé cette fière femme française qui luttait, dans les années 70/80, avec tant de conviction pour la libération des femmes, qui violemment dénonçait ces femmes « autres » qui prétendaient à la liberté de leur choix de femme au foyer, de femme soumise, de femme objet ? Cette courageuse du MLF est soumise à la loi de l’homme musulman, bien silencieuse au sort de sa sœur voilée. Elle croise au quotidien sa voisine au visage couvert. Elle est indifférente, ou tolérante, quand elle ne la défend pas tout simplement. Le jour même, elle gueulera après son mari qui lui manque de respect parce qu’il n’a pas débarrassé la table. « Deux poids deux mesures » dites vous ?

Publicités

A propos pinkette234

Je m'intéresse à tout ce qui se passe dans le monde...j'aime et aide les animaux autant que faire se peut ...
Cet article a été publié dans politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s